Edito

Yacht Octopus à La Réunion : un produit de la crise du capitalisme mondialisé

J.B. / 18 juillet 2017

JPEG - 13.7 ko

Hier, un imposant bâtiment était ancré au large de la route du littoral. Il s’agissait d’un yacht appelé Octopus détenu par un fondateur de Microsoft. En tonnage, ce yacht est le 8e du monde, et le second plus imposant à ne pas être détenu par un chef d’État. Il dispose de trois pistes pour hélicoptère et embarque même un sous-marin.

Dans la presse d’hier, cette présence d’une des personnes les plus riches du monde dans nos eaux est saluée. C’est un moyen d’attirer les regards sur La Réunion, dit-on. Cet argument du style « on ne prête qu’aux riches » est contestable. Il existe en effet d’autres moyens de placer La Réunion sous les feux des projecteurs. Jusqu’en 2010, notre île était sur la voie de l’autonomie énergétique. Elle accueillait également des congrès prestigieux dans ce domaine, comme la conférence de l’Union européenne sur la biodiversité, ou la session d’un groupe de travail du GIEC. C’était une vision politique alternative sous l’impulsion d’un Réunionnais, Paul Vergès, qui mettait La Réunion en avant à un point tel qu’un ministre de l’Environnement en visite avait souligné que La Réunion avait « un siècle d’avance ». Malheureusement, cette avance a été bien vite dilapidée et de leader, La Réunion est maintenant à la traîne.

Mais surtout, la présence de ce yacht d’ultra-riche à La Réunion souligne brutalement que la crise du système a pour but de bénéficier à une faible minorité. Toutes les études sur les inégalités dans le monde soulignent qu’elles n’ont jamais été aussi fortes. La crise permet en effet à 10 % des habitants les plus riches du monde de posséder plus de 80 % de la richesse mondiale. Et plus la pyramide s’élève, plus la concentration s’opère. Il s’avère que l’an dernier, 62 personnes possédaient autant que 3,6 milliards de personnes.

L’arrivée à La Réunion du yacht de Paul Allen vient illustrer la finalité du maintien dans la crise du système capitaliste.

J.B.