Santé

À La Réunion, sortie de la première promotion du premier Diplôme Universitaire Européen d’Ethnomédecine

Témoignages.re / 23 juillet 2014

Le jeudi 3 juillet dernier à l’UFR Santé de Bellepierre, a eu lieu la cérémonie de sortie de la première promotion du Diplôme Universitaire Européen d’Ethnomédecine, le premier de cette discipline en Europe. Parmi les impétrants de ce diplôme, il y avait des étudiants en médecine non encore thésés et un seul médecin, la Docteure Alice Ranorojaona-Pélerin, qui devient donc la première femme ethnomédecin de l’Union européenne. Selon des spécialistes de la santé dans le pays, cet événement « place très haut La Réunion au cœur de l’Humanité et doit avoir le retentissement qu’il mérite »...

JPEG - 55.8 ko
Les 14 étudiant(e)s de cette première promotion du Diplôme Universitaire Européen d’Ethnomédecine, avec des responsables de cette initiative, comme à gauche Pascale Guiraud, Doyenne de l’U.F.R. Santé ; à droite, Laurence Pourchez, initiatrice et responsable pédagogique de ce D.U. ; et au centre, la Docteure Alice Ranorojaona-Pélerin, première femme ethnomédecin de l’Union européenne.
(photo J.P.)

En 2012, sur l’initiative de Mme Laurence Pourchez, anthropologue, s’ouvrait à l’UFR Santé de La Réunion le premier Diplôme Universitaire d’Ethnomédecine en Europe, un art de soigner qui établit un pont entre les différents horizons, pour soigner la personne dans sa globalité, en complément de la biomédecine dont nous disposons et qui nous est familière.

Durant deux ans, les candidats à ce diplôme — des étudiants en médecine, infirmiers, des chimistes, des pharmaciens, des médecins — se sont enrichis des Sciences Humaines, un domaine où l’on aborde l’humanité de chacun, en intégrant les différentes cultures pour prendre en charge ce désordre qu’est la maladie. Ils y ont appris l’humanité et les cultures du Monde avec l’anthropologie, l’utilisation des plantes dans différents endroits du globe avec l’ethnobotanique et l’ethnopharmacologie, les autres médecines telles que la médecine ayurvédique, chinoise, chamanique, ainsi que la santé et le développement dans le monde.

Que ce premier Diplôme Universitaire d’Ethnomédecine — le premier d’Europe — soit créé à La Réunion, quoi de plus normal, quand on connaît la diversité culturelle de notre pays ! C’est une grande innovation qui est témoin de la capacité de notre corps soignant à se mettre à l’écoute de chaque personne qui a besoin de soins, en puisant dans son environnement, dans ses valeurs culturelles et spirituelles pour donner un sens à la maladie et en venir à bout.
La Réunion est pionnière dans ce domaine, avec une médecine respectueuse de la diversité ! Puisse cette belle initiative être soutenue et continuer son bel envol !

Correspondant


Kanalreunion.com