Santé

Accélération de l’épidémie de chinkungunya en Guadeloupe

2700 nouveaux cas estimés en une semaine.

Témoignages.re / 11 mai 2014

La semaine dernière, 2700 nouveaux cas estimés en Guadeloupe, ce qui porte à 10600 le nombre de personnes touchées par le chikungunya. Voici les précisions données par le dernier Point épidémiologique du CIRE Antilles-Guyane.

Depuis le début de la surveillance, le nombre de cas cliniquement évocateurs est estimé à 10 600. L’augmentation du nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs diagnostiqués par les médecins généralistes se poursuit en semaine 2014-18 avec 2 700 nouveaux cas estimés (Figure 4). Entre la semaine 2014-17 et la semaine 2014-18 l’augmentation est de 42%.

Répartition spatiale des cas

D’après les cas rapportés par les médecins sentinelles, l’épidémie poursuit sa phase de croissance. L’incidence est en augmentation dans les communes de Capesterre Belle Eau, Abymes, Petit Canal et Baillif. Elle se stabilise ou décroît en revanche à Terre de Bas, Grand Bourg, Pointe à Pitre et Baie Mahault.

Conclusions pour la Guadeloupe

Les indicateurs épidémiologiques indiquent une forte progression de l’épidémie en Guadeloupe continentale qui est placée, depuis le 10 avril 2014, en phase 3a du Psage : situation épidémique avérée avec chaînes locales de transmission.


Kanalreunion.com