Santé

Appel à éliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant

Lutte contre le SIDA

Témoignages.re / 26 septembre 2009

La Première Dame de France, Carla Bruni-Sarkozy, ambassadrice pour la protection des mères et des enfants contre le VIH/SIDA du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme, a lancé mercredi un "Appel à l’action" pour éliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant d’ici à 2015, lors d’une manifestation en marge du débat général de l’Assemblée générale de l’ONU.

Carla Bruni-Sarkozy a appelé les dirigeants de la planète à doubler dans les 18 mois le nombre de femmes enceintes séropositives recevant un traitement antirétroviral.
Selon des chiffres de l’Organisation mondiale de la santé, à la fin de 2007, un tiers des femmes enceintes séropositives avaient accès à des traitements préventifs antirétroviraux dans le monde et seulement un cinquième dans les pays à revenus faibles ou moyens étaient testées pour le SIDA avant d’accoucher.
« N’est-ce pas une immense injustice que des milliers d’enfants naissent encore avec le VIH quand un traitement existe, alors qu’aucun bébé ne devrait naître avec le VIH ? », a dit Carla Bruni-Sarkozy. « Dans de grandes parties du monde, le visage du SIDA est le visage d’une femme, et souvent le visage d’une mère, une mère qui a peur pour elle-même et son enfant. N’est-ce pas un échec majeur dans nos efforts pour promouvoir le développement, alors que des femmes sous traitement peuvent mieux prendre soin d’elles-mêmes et de leurs familles et former la base solide d’une communauté toute entière, d’une économie toute entière ? », a-t-elle ajouté.
Carla Bruni-Sarkozy a pris ses fonctions d’ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme le 1er décembre 2008, journée mondiale de lutte contre le SIDA. Elle prête ainsi sa voix à des millions de femmes et enfants atteints directement ou indirectement par le VIH et le SIDA.


Kanalreunion.com