Santé

« AVC, agir vite c’est important »

Journée mondiale de lutte contre les accidents vasculaires cérébraux

Témoignages.re / 30 octobre 2012

Ce lundi 29 octobre 2012 marque la journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC). À l’occasion, le ministère des Affaires sociales et de la Santé lance une campagne d’information et de sensibilisation signée « AVC, agir vite c’est important ». L’objectif : faire connaître les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes. A noter que dans l’île et à Mayotte, l’agence régionale de santé de l’Océan Indien (ARS-OI) et les établissements de santé se mobilisent tout au long de cette journée.

L’AVC est la troisième cause de mortalité en France, la première cause de handicap acquis de l’adulte et la deuxième cause de démence. Mais, selon l’ARS-OI, ces signes d’alerte sont mal connus du grand public et également des personnes les plus à risques voire des victimes elles-mêmes, et l’appel au 15 reste insuffisant. D’où l’importance de cette campagne nationale de sensibilisation.

En effet, il se manifeste soudainement par une déformation de la bouche, une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe, et des troubles de la parole. L’ARS-OI indique que « si vous êtes témoin d’un de ces trois signes, il faut appeler immédiatement le SAMU ».
À La Réunion, selon les données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) en 2010, 1333 patients réunionnais et 146 patients mahorais ont été hospitalisés pour un AVC. Une étude de l’observatoire régional de la santé (ORS) observe également une surmortalité régionale par AVC, « avec un taux standardisé de mortalité régional deux fois supérieur à la moyenne métropolitaine ».

Au niveau national, on dénombre 130.000 hospitalisations et 30.000 décès par an. S’il concerne le plus souvent des personnes de plus de 75 ans, le taux de nouveaux cas d’AVC enregistrés chaque année augmente chez les moins de 65 ans. En 2008, 500.000 personnes vivaient avec des séquelles d’AVC sur un total de près de 800.000 personnes ayant été touchées.

 (Source Imaz Press Réunion) 


Kanalreunion.com