Santé

« AVC, agir vite c’est important » Faites le 15 !

Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux

Témoignages.re / 30 octobre 2013

A l’occasion de la Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux (AVC) hier, le Ministère des Affaires sociales et de la Santé renouvelait la campagne nationale d’information et de sensibilisation sur les AVC. Signée « AVC, agir vite c’est important », cette campagne a pour objectif de faire connaître les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes. A La Réunion et à Mayotte, l’Agence de Santé Océan Indien et les établissements de santé se sont mobilisé pour informer le plus grand nombre pendant cette journée.

Longtemps considéré comme une fatalité, l’AVC, souvent appelé « attaque cérébrale », est provoqué par un arrêt brutal de la circulation sanguine (infarctus cérébral) ou par la rupture d’une artère (hémorragie cérébrale), qui entraîne la mort des cellules cérébrales.? En France, 130.000 nouveaux cas d’AVC surviennent chaque année, dont 25% chez les moins de 65 ans, l’AVC est aussi la 1ère cause de handicap chez l’adulte : environ 500.000 personnes souffrent au quotidien des séquelles d’un AVC.

À La Réunion, 1.338 patients réunionnais et 146 patients mahorais ont été hospitalisés pour un AVC, selon les données du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information 2012.

Plus il est pris en charge tôt, mieux l’AVC peut être traité. Les signes d’alerte de l’AVC sont mal connus du grand public, mais également des personnes les plus à risques, voire des victimes elles-mêmes. Il en résulte le plus souvent un retard de prise en charge, qui ne permet plus de proposer aux patients le traitement optimal. C’est pourquoi le ministère renouvelle, cette année, la campagne de communication menée en 2012, visant à faire connaître les trois signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir en cas d’apparition de ces signes.

Les actions menées à La Réunion et à Mayotte

A l’occasion de la Journée mondiale des accidents vasculaires cérébraux, l’Agence de Santé Océan Indien et les établissements de santé se mobilisent pour sensibiliser la population à La Réunion et à Mayotte. Des stands d’information sont mis en place dans les deux îles, avec des médecins et des soignants, qui se relayeront toute la journée pour informer les patients et usagers sur les signes d’alerte de l’AVC et la conduite à tenir.

Quels sont les signes d’alerte de l’AVC ? Quelle est la conduite à tenir ?

Trois signes doivent alerter :
- - une déformation de la bouche,
- - des troubles de la parole : une difficulté soudaine à trouver les mots ou à les exprimer
- - une faiblesse d’un côté du corps, bras ou jambe

Devant ces symptômes, il faut appeler le centre 15 sans attendre. ?L’AVC est une urgence absolue. Un mot d’ordre : la rapidité. Si le patient est rapidement pris en charge, les risques de lésions cérébrales irrémédiables sont moindres.
Les outils de la campagne

La campagne 2013 comprend :

- Un spot radio : ? Court, simple et pédagogique, un spot sera diffusé sur l’ensemble du territoire dès le 29 octobre 2013.

Pour l’Outre-mer, il sera diffusé du 29 octobre au 7 novembre : A La Réunion sur NRJ et Freedom, et à Mayotte : sur 1ère

- Une Campagne internet et une campagne d’affichage
Rendez-vous ?dans les établissements

Le 29 octobre 2013 de 9h à 15h

- Centre Hospitalier Universitaire de La Réunion Nord et Sud ? (hall central) ?

Sera présente sur les stands l’Association de familles de Traumatisées crâniens et de cérébraux lésés des Mascareignes et de l’Océan Indien (l’AFTCM-OI), dite « fé mal à nou ».

- Centre Hospitalier Gabriel Martin (hall central)

- Groupe Hospitalier Est Réunion (hall central)

- Centre Hospitalier de Mayotte (hall central)
- Centre Hospitalier Félix Guyon (dans l’Atrium)


Kanalreunion.com