Santé

Changeons nos regards sur l’autisme

Les Journées régionales de l’Autisme du 30 mai au 6 juin 2011

Sophie Périabe / 31 mai 2011

Le 4 juin prochain, Autisme Réunion organise la Journée régionale de sensibilisation de l’autisme. Durant toute cette semaine, des manifestations sont programmées dans l’île avec les représentations de la troupe Turbulence, des chanteurs autistes ou présentant des troubles apparentés, venue de France.

Depuis 1997, l’association Autisme Réunion organise tous les ans les Journées de l’Autisme. Cette année, « nous avons choisi de mettre l’accent sur l’autisme et l’art », indique Nathalie Faucher, présidente de l’association.
Durant une semaine, la troupe Turbulence animera des spectacles dans l’île. « Nous avons voulu faire connaître ce groupe, car c’est une première. Il s’agit du seul et unique groupe composé d’adultes autistes capables de faire du spectacle en public. L’objectif est avant tout de montrer au public que les personnes autistes ne sont pas forcément des gens tristes et résignés et qu’ils peuvent parler et chanter pour certains. Beaucoup d’autistes de bon niveau vivent de leur dessin, d’autres autistes gagnent leur vie en chantant ou en jouant d’un instrument », insiste la présidente d’Autisme Réunion.
Accompagnés de 4 éducateurs, ils seront 6 adultes sur scène pour un voyage à travers la polyphonie. « Il y aura une belle rencontre avec un groupe de gospel, ce sera un bel exemple de solidarité qu’on veut développer », ajoute Philippe Durban, directeur artistique de la troupe.
Durant son séjour, la troupe échangera avec d’autres travailleurs handicapés ou autistes, notamment aux ESAT (Etablissement et service d’aide par le travail) de Grand Anse et du Port. « L’objectif est de montrer que les jeunes autistes ont toute leur place dans les ESAT, qu’ils sont capables de travailler comme les autres handicapés ».
Des échanges culturels sont également au programme avec la découverte des instruments réunionnais.

Une formation spécifique “autisme” pour les professionnels

“Comment travailler avec l’adulte autisme en institution ?”. Ce sera la question au cœur des débats à l’IRTS avec les professionnels du médico-social et les étudiants.
Manifestement, la prise en charge de la personne autiste nécessite un accompagnement particulier. « On ne peut pas travailler avec un autiste comme avec n’importe quelle personne handicapée. Aujourd’hui, nous constatons que les directeurs des ESAT notamment n’ont pas la formation adéquate ».
La journée prévue avec les professionnels d’aujourd’hui et de demain « donnera pourquoi pas des idées, d’autres modalités de prise en charge et d’accompagnement », note Monique Girier, directrice de l’IRTS.
Un atelier de ce type pourrait voir le jour à La Réunion si les professionnels disposent d’une formation spécifique. « Nous constatons que de nombreux jeunes adultes autistes ne veulent plus aller en ESAT, car le rythme de travail n’est pas adapté, beaucoup se trouvent donc sans prise en charge », avance Nathalie Faucher.
Dans notre île, le manque de prise de charge est déjà important chez les personnes handicapées. Parmi eux, les autistes souffrent encore plus de ce manque de place.
Des efforts ont néanmoins été faits ces dernières années. Depuis sa création il y a 20 ans, Autisme Réunion est à l’initiative de l’ouverture de plus de 256 places spécialisées pour la prise en charge des personnes avec autisme.
La création de Centre interrégional de ressources pour l’autisme (CRIA), centre de diagnostic et d’évaluation géré par l’association Claire-Joie, permet aujourd’hui de disposer de statistiques. « On sait que de nombreux petits autistes ne sont pas pris en charge ».
La Journée de sensibilisation à l’autisme qui aura lieu ce samedi sur le champ de foire de Bras-Panon contribuera, on l’espère, à changer le regard sur ce handicap.

 Sophie Périabe 


Infos pratiques :

Le groupe Turbulence donnera un spectacle ce mercredi 1er juin à la salle Leconte Delisle à Saint-Paul avec le groupe de gospel ANANIAS à partir de 20h.
Réservez vos places, le spectacle vaut le détour !


Coup de projecteur sur les “Turbulents”

C’est le 2 janvier 2007 qu’a eu lieu l’ouverture des “Chapiteaux des Turbulents !”, espace artistique et culturel à Paris avec un Etablissement et Service d’Aide par le Travail (ESAT) et une Section d’Adaptation Spécialisée (SAS) pour 35 bénéficiaires. Le but de cette création est de créer un pôle de professionnalisation offert à certains d’entre eux avec un statut de travailleurs (ESAT), ou une possibilité d’accès à ce statut (SAS), conférant ainsi une véritable identité à de jeunes adultes.
En complément, un travail plus spécifique de création est proposé aux travailleurs de l’ESAT, avec une politique de diffusion en rapport avec l’objet de la production.
Cette diffusion fait l’objet d’évènements aux “Chapiteaux des Turbulents !” et offre la possibilité de tournées en France et à l’étranger. L’aspiration artistique incessante de la structure étant la recherche du “Métissage” des artistes atypiques et des artistes de milieu ordinaire.
A l’entrée, pas de casting, ni de sélection, chacun peut trouver sa place.
Pour l’anecdote, « nous avons même eu une personne mutique au sein du groupe. Il y avait un tel rayonnement sur son visage que nous avons pu lui trouver une place ». Différents groupes, différents niveaux, ces personnes peuvent elles aussi accéder à l’art à travers des ateliers de chants, percussions et théâtre.
Chaque année, entre 2.000 et 3.000 personnes viennent sous les “Chapiteaux des Turbulents”.

 SP 


Kanalreunion.com