Santé

Chikungunya : 18 décès et 80000 cas aux Antilles

L’épidémie continue de se renforcer

Témoignages.re / 27 juin 2014

Le chikungunya se répand aux Antilles. Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de cas dépasse 80.000 dont 18 décès. C’est la Guadeloupe qui est maintenant la plus touchée, avec plus de 40.000 cas et c’est la Martinique qui a payé le plus lourd tribut, avec 12 décès enregistrés. Telles étaient les principales conclusions du point épidémiologique rendu public le 20 juin dont voici des extraits.

Chikungunya en Martinique : 37600 cas et 12 décès


Depuis début décembre 2013 (S2013-49) et jusqu’au 15 juin 2014, l’épidémie poursuit sa progression avec un nombre total estimé de cas cliniquement évocateurs de chikungunya ayant consulté en médecine de ville de 37 600. Le nombre de cas évocateurs de chikungunya vus en consultation par les médecins généralistes est estimé à 2730 en semaine S2014-24. L’activité de SOS médecins indique une légère progression des visites à domicile pour suspicion de chikungunya en semaine S2014-24 (+14% par rapport à S-2014-23).

Par ailleurs, depuis le début de l’épidémie, 12 décès ont été enregistrés parmi les cas biologiquement confirmés hospitalisés : 8 sont indirectement liés au chikungunya, les autres sont en cours d’évaluation.

Répartition spatiale des cas : Sur la période des 4 dernières semaines, les communes les plus touchées sont regroupées d’une part dans le Sud (Sainte-Luce, Marin et Rivière-Pilote) et d’autre part dans le Nord Atlantique (Trinité, Sainte-Marie et Le Lorrain).

Chikungunya en Guadeloupe : 40400 cas et 3 décès


Depuis le début de la surveillance (S2013-52 à S2014-24), le nombre total de cas évocateurs de chikungunya ayant consulté en médecine de ville est estimé à 40 400.
L’augmentation de ce nombre, observée depuis de nombreuses semaines, a marqué le pas la semaine dernière avec 5650 cas estimés contre 6440 la semaine précédente.

Par ailleurs, depuis le début de l’épidémie, 3 décès ont été enregistrés parmi les cas biologiquement confirmés hospitalisés : un est indirectement lié au chikungunya, les deux autres sont en cours d’évaluation.

Répartition spatiale des cas : Sur la période des quatre dernières semaines, l’incidence est supérieure à 10 cas pour 1000 habitants sur la quasi-totalité des communes disposant d’un médecin sentinelle.

Chikungunya à Saint-Martin : 3430 cas et 3 décès


Entre fin novembre 2013 et le 15 juin 2014, le nombre de cas cliniquement évocateurs de chikungunya vus en médecine de ville est estimé à 3430. Au cours de la deuxième semaine de juin 2014 (S2014-24), ce nombre est de 49 contre 29 la semaine précédente mais la tendance est globalement stable depuis 7 semaines.
Répartition spatiale des cas : Les cas incidents se concentrent à Marigot, quartier d’Orléans et Sandy Ground.


Kanalreunion.com