Santé

Convention entre le CHU Sud Réunion et l’Hôpital Necker pour les allogreffes

Plan cancer de l’INCA

Témoignages.re / 20 mai 2016

Le CHU Sud Réunion et l’Hôpital Necker ont signé ce 20 mai une convention de collaboration entre leurs services d’Hématologie pour offrir aux patients réunionnais un parcours de greffe identique à celui des patients traités en France, selon les recommandations du plan cancer de l’INCA.

JPEG - 87.5 ko
Le Service d’Onco-Hématologie du CHU Sud Réunion est dirigé par le Dr. Patricia Zunic.

La signature de cette convention entre le CHU Sud Réunion et l’Hôpital Necker permettra de développer les pratiques de concertation pluri disciplinaire et plus généralement la coordination des soins dans la prise en charge thérapeutique des patients nécessitant une allogreffe de Cellules Souches Hématopoïtéiques (CSH).

Une collaboration étroite

Les dossiers des patients suivis au CHU Sud Réunion et atteints d’une hémopathie pouvant relever d’une allogreffe de CSH sont systématiquement présentés lors des réunions de concertation pluri disciplinaires hebdomadaires organisées par le service d’hématologie de l’hôpital Necker. L’équipe de Necker valideront alors l’indication d’allo greffe.

Le centre de référence parisien dispose en effet d’un comité de concertation multidisciplinaire, spécialisé dans les affections hématologiques cancéreuses, qui se réunit chaque semaine et auquel seront présentés les cas cliniques.

Le choix du donneur se fera alors en concertation entre les deux équipes et le laboratoire HLA de l’hôpital Necker.

Afin de raccourcir le délai de séjour en métropole du patient, le bilan pré greffe du receveur sera effectué en partie au CHU Sud en coordination avec les deux services. Un suivi rigoureux sera mis en place par les spécialistes d’organes en lien avec un binôme parisien.
Cette procédure permettra au patient greffé de retourner plus rapidement à La Réunion, tout en garantissant une qualité de soins.

Qu’est-ce qu’une allogreffe ?

L’allogreffe de CSH est le seul traitement curatif de certaines hémopathies malignes et de maladies non malignes de la moelle osseuse ou du système immunitaire. L’allogreffe de CSH nécessite donc une expertise et des compétences spécifiques tant au niveau des équipes médicales et paramédicales que pour les laboratoires qui assurent le suivi des patients. Elle fait intervenir de nombreuses spécialités médicales (dermatologue, ophtalmologue, stomatologue, pneumologue, réanimateur). Le suivi des patients est prolongé toute la vie (dans un premier temps de façon très rapprochée puis plus espacée avec le temps en fonction de l’évolution clinique).

Service d’Onco-Hématologie

Le Service d’Onco-Hématologie du CHU Sud Réunion, dirigé par le Dr. Patricia Zunic, prend en charge les patients atteints d’hémopathies malignes et bénignes. Ce service a la capacité de traiter tous les types de pathologies mais n’a pas encore l’agrément pour la réalisation d’allogreffes de cellules souches hématopoïétiques (CSH). Actuellement, lorsqu’une indication d’allogreffe est posée pour un patient, ce dernier est dirigé vers un centre de métropole en tenant compte des préférences du patient (possibilité d’hébergement par des proches en métropole) et de sa pathologie. Le Service a accueilli récemment deux nouveaux praticiens les Drs. Catherine Mohr et Quentin Cabrera, ayant des compétences en allogreffe de CSH.


Kanalreunion.com