Santé

Dialyse et sport sur ordonnance avec l’Aurar

Pour les patients dialysés ou dans l’attente d’une greffe

Témoignages.re / 10 mars 2017

JPEG - 82.8 ko

A l’occasion de la journée mondiale du rein, le jeudi 9 mars 2017, sur le thème rein et obésité, l’Aurar a présenté son nouveau parcours de soins dialyse-nutrition-activité physique sur un même site, à Saint-Louis. Sous la houlette d’une équipe pluridisciplinaire, composée de médecins néphrologue, nutritionniste, diététicien et d’enseignants en activité physique adaptée, des patients dialysés ou dans l’attente d’une greffe rénale bénéficient d’un programme spécifique en vue de perdre du poids.

En conciliant dialyse et sport sur ordonnance, l’Aurar poursuit sa démarche d’innovation en santé et répond à un besoin médical. Une étude scientifique sur la corpulence d’une trentaine de patients dialysés, réalisée par le Docteur Ali Aizel, et présentée à un colloque à Strasbourg, avait mis en évidence une discordance en défaveur de la masse grasse. Ce phénomène peut directement impacter la qualité de la dialyse. Il a aussi été démontré, par l’équipe du professeur Noël Cano, de Clermont-Ferrand, que l’activité physique adaptée, durant la dialyse, permet de préserver la masse maigre (muscles), et aussi prévenir la dénutrition (risque de sarcopénie).

Deux typologies de patients sont actuellement concernées par ce parcours dialyse-sport sur ordonnance.

Des patients dialysés en attente de greffe, qui doivent améliorer leur poids avant l’opération.

Des patients dialysés en surpoids ou obèses, qui peuvent bénéficier d’un programme adapté d’activité physique, au rythme de deux séances d’une heure par semaine, pendant six mois.
Ils sont suivis par un néphrologue de l’Aurar, l’équipe nutrition (médecin et diététicien) et l’équipe de l’Agedess, spécialisée dans le sport sur ordonnance.

Le centre Aurar de Saint-Louis, ouvert en 2013, a été conçu comme un site pilote pour concilier ce dispositif mixte dialyse-nutrition. Sur un même espace, les patients disposent d’un équipement complet pour effectuer leurs séances de dialyse et des programmes d’activité physique adaptés. Outre le traitement de l’insuffisance rénale, le centre de Saint-Louis accueille également des consultations nutrition, ouvert à une patientèle non exclusive de l’Aurar, pouvant donner lieu à des prescriptions de sport sur ordonnance.

Ce nouveau parcours de soins est appelé à se décliner dans les centres de l’Ouest, puis à Saint-Denis, au sein de la nouvelle unité de soins actuellement en construction à la technopôle.


Kanalreunion.com