Santé

Grippe A : 20 millions de décès prédits par l’OMS

La pandémie pourrait toucher 2 milliards de personnes

Sanjiv Dinama / 26 août 2009

L’épidémie continue de progresser dans plusieurs pays de la zone. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) prévoit une forte propagation liée à la saison climatique. La Thaïlande, l’Inde, le Vietnam connaissent une forte augmentation du nombre de personnes infectées. Selon l’OMS, deux milliards de personnes environ seront contaminées par le virus. Sans vaccin et avec un taux de mortalité inchangé, cette estimation correspondrait à un bilan supposé de 20 millions de victimes.

L’épidémie de grippe A continue de progresser en Thaïlande, où le nombre de victimes dépasse désormais la centaine. Par ailleurs, l’OMS prévoit une nouvelle propagation due aux conditions climatiques de la saison des pluies en Asie du Sud-Est. Le ministère de la Santé a annoncé cette semaine, 14 nouveaux décès liés à la grippe porcine au cours de la semaine écoulée, portant à 111 le nombre total de victimes dans le pays.
La Thaïlande fait partie des pays d’Asie-Pacifique où la propagation du virus s’est accélérée depuis le début de l’été, qui coïncide avec la saison humide.

Forte progression dans les pays tropicaux liée à la saison

Une porte-parole de l’OMS a déclaré à Genève qu’une progression de la pandémie était constatée dans de nombreux pays des tropiques, en particulier l’Inde, la Thaïlande et le Vietnam. Ces trois pays entrent dans la période de l’année qui voit la résurgence de la grippe saisonnière, qui coïncide avec la saison de la mousson.
Le taux de mortalité de la grippe A (H1N1) dans le monde augmente rapidement et s’approche des 1% avec près de 182.000 malades, et moins de 1.800 victimes.
En Asie du Sud, où l’OMS déclare 11.400 cas confirmés, deux pays, la Thaïlande et la Malaisie, concentrent la majorité des décès, soit près de 150. Deux pays où le taux de mortalité dépasserait la moyenne mondiale des 1%. La tranche d’âge des 11-20 ans concentre la majorité des cas identifiés (44%) en Thaïlande, où le premier lot de vaccin vient d’être produit avec succès. Les essais cliniques sur l’Homme du nouveau vaccin sont programmés pour début septembre, selon le Gouvernement Pharmaceutical Organization (GPO).
L’OMS espère que les premiers vaccins contre la grippe A (H1N1) seront prêts le mois prochain et estime qu’à la fin de la pandémie, deux milliards de personnes environ auront été contaminées par le virus. Sans vaccin et avec un taux de mortalité inchangé, cette estimation correspondrait à un bilan supposé de 20 millions de victimes.

Sanjiv Dinama


Inde : toutes les écoles de Mumbaï fermées

Une ville de 18 millions d’habitants en alerte

Les autorités indiennes ont décidé mercredi dernier de fermer toutes les écoles ainsi que les collèges de l’immense ville de Mumbai par crainte d’une propagation de la grippe porcine, alors que l’Inde a enregistré 15 décès liés au virus.
« Le gouvernement a décidé de fermer tous les écoles et collèges dans toute la ville pour une semaine à compter de jeudi », a déclaré Suresh Wandile, porte-parole du gouvernement de l’Etat du Maharashtra, dont Bombay est la capitale.
« Nous avons enregistré une hausse du nombre de cas dans l’Etat. Nous devons prendre des précautions », a-t-il ajouté, précisant que tous les cinémas et Théâtres de la ville seraient également fermés pour trois jours.
Capitale financière et industrielle du pays, Mumbai compte 18 millions d’habitants.
Le premier décès dû au virus (A) H1N1 en Inde, celui d’une adolescente de 14 ans, à Pune (Ouest), ville située à 120km de Bombay, avait été annoncé début août. Au total, quatre décès liés au virus ont été enregistrés dans cette ville depuis dix jours.
Selon le dernier bilan annoncé mercredi, 15 décès ont été confirmés dans toute l’Inde et 1.000 personnes contaminées, selon l’agence PTI.
Le ministre de la Santé Ghulam Nabi Azad a cependant indiqué qu’il fallait relativiser les risques de la grippe, à l’échelle du pays.
« Ce n’est pas le seul virus que nous connaissions dans le pays. Il existe des maladies bien plus mortelles », a-t-il indiqué lundi dernier à la presse.
Le gouvernement indien a décidé de surveiller de près les voyageurs arrivant dans les aéroports et demande aux personnes présentant des symptômes de la grippe de ne pas se rendre dans les lieux publics et de solliciter un examen médical.
Des mesures draconiennes ont été prises par le gouvernement indien. Le contrôle par scanner est mis en place aux 22 aéroports internationaux indiens, un recensement des hôpitaux pouvant accueillir les patients atteints a été réalisé, les établissements sont d’ores et déjà désignés pour confinement et prise en charge des malades, les principaux laboratoires du pays ont été désignés référents pour le diagnostic des cas suspects. La mise sous traitement antiviral Tamiflu® a été décidée pour l’ensemble des cas suspects.

S.D


Kanalreunion.com