Santé

Influer sur les conditions sociales responsables des inégalités en matière de santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé

Témoignages.re / 20 octobre 2011

C’est à Rio de Janeiro, au Brésil, du 19 au 21 octobre, que se retrouvent les représentants de plus de 100 gouvernements du monde entier, des professionnels de la santé, des organisations de la société civile et d’autres parties prenantes pour une conférence de trois jours au cours de laquelle ils examineront comment améliorer les conditions sociales, économiques et environnementales afin de réduire les inégalités en matière de santé qui existent au sein des pays et d’un pays à l’autre.

La Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé — organisée par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et accueillie par le gouvernement brésilien — offrira aux gouvernements et aux parties prenantes l’occasion de débattre des mesures nécessaires pour s’attaquer aux causes profondes des inégalités en matière de santé. Soixante ministres de la Santé sont attendus.

La conférence a lieu alors qu’une pression de plus en plus forte s’exerce sur les gouvernements afin qu’ils réduisent les disparités sociales, qui se sont encore creusées du fait de la crise financière mondiale.

« Les différences, au sein des pays et d’un pays à l’autre, dans les niveaux de revenu, dans les perspectives offertes, dans la situation en matière de santé et dans l’accès aux soins sont plus importantes aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été dans l’histoire récente », souligne le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. « Un monde où les déséquilibres en matière de santé sont considérables n’est ni stable, ni sûr ».

Des différences alarmantes en matière de santé

À l’heure actuelle, pour ce qui est de l’espérance de vie, le fossé qui sépare les pays est de 36 ans, et les données factuelles montrent largement que dans tous les pays du monde — qu’il s’agisse de pays à revenu faible, à revenu intermédiaire ou à revenu élevé —, l’état de santé d’un individu est largement déterminé par sa situation socio-économique. Moyennant une combinaison appropriée de politiques gouvernementales, et une action coordonnée aux niveaux local, national et international, les disparités existantes pourraient être réduites.

De nombreux pays adoptent des mesures visant à réduire les inégalités en matière de santé qui sont liées à des déterminants sociaux, mais on ne fait pas assez. Dans le contexte de la crise financière mondiale, de l’insécurité alimentaire croissante, et des problèmes posés par le changement climatique, de nouvelles approches stratégiques seront nécessaires pour s’attaquer aux déterminants de la mauvaise santé.

Vendredi, à la fin de la conférence, les gouvernements approuveront sans doute une déclaration politique sur les déterminants sociaux de la santé, qui mettra en lumière les accords auxquels ils sont parvenus et leurs engagements en vue d’améliorer les conditions sociales au sens large qui ont une incidence sur la santé des populations.


Kanalreunion.com