Santé

L’activité physique pour lutter contre l’obésité infantile

Lutte contre les maladies ODHIR à La Réunion avec le fonds de dotation Philancia

Témoignages.re / 12 novembre 2014

Lancé en 2013, le fonds de dotation Philancia, soutient les actions réunionnaises de lutte contre les maladies ODHIR (Obésité, Diabète, Hypertension, Insuffisance Rénale). Cinq premiers projets ont été sélectionnés par le comité de sélection. Guy Collet, Président de Philancia et Marie-Rose Won Fah Hin, Déléguée régionale, ont remis aujourd’hui aux associations lauréates, un financement qui leur permettra de démarrer ou de continuer le développement de leur projet.

L’association REUNIR (Réseau d’Education Nutritionnelle Infantile de La Réunion) gère les CETP (Centres d’Education Thérapeutique de Proximité) du bassin sud de l’Île. Ces centres dispensent une éducation thérapeutique pluridisciplinaire aux familles d’enfants et d’adolescents en surpoids ou obèses, et/ou porteurs de diabète.
L’association REUNIR propose un double accompagnement aux angles complémentaires : une alliance éducative thérapeutique de proximité avec les familles d’enfant(s) ou d’adolescent(s) obèses à la Réunion et la mise en place de séances d’activité physique pour des enfants et adolescents diabétiques de type 1 suivis dans le cadre d’un programme d’éducation thérapeutique du patient.
Le projet vise à proposer des séances d’activité physique aux enfants et adolescents âgés de 8 à 18 ans suivis au sein du CETP Diabète. Intégrées dans leurs programmes d’éducation thérapeutique, ces séances leur permettent de pratiquer une activité physique régulière et sécurisée pour mieux gérer leur diabète et améliorer leur équilibre glycémique. Le montant alloué par Philancia s’élève à 20 000€.

« Cette reconnaissance nous honore, et ce soutien nous permettra de développer et pérenniser nos actions en faveur des familles du Sud de La Réunion. Nous pourrons poursuivre notre travail de terrain auprès de ces familles d’enfants obèses mais aussi concrétiser ce projet qui nous tient à cœur depuis plus de 3 ans et qui constitue une réponse à une demande forte émanant des familles d’enfants porteurs d’un diabète. Nous n’avons pas pu le mettre en œuvre jusqu’à présent faute de moyens financiers », se réjouit Virginie Rivière, Directrice de l’association REUNIR.


Kanalreunion.com