Santé

L’OMS demande d’accroître l’accès à un sang sécurisé

Journée mondiale du donneur de sang

Témoignages.re / 12 juin 2014

A la veille de la Journée mondiale du donneur de sang, qui sera célébrée samedi, l’Organisation mondiale de la santé (Oms) demande aux pays d’améliorer l’accès à un sang sécurisé pour sauver des mères.

Selon les statistiques de l’Oms, chaque jour, près de 800 femmes meurent de complications de la grossesse ou de l’accouchement.

Une hémorragie grave au cours de l’accouchement et après celui-ci est une cause majeure de mortalité, de morbidité et d’incapacité à long terme et peut tuer une femme en deux heures si elle est laissée sans surveillance. Un accès rapide à du sang et à des produits sanguins sécurisés est essentiel pour sauver la vie de ces femmes.

Pratiquement tous ces décès surviennent dans des pays en développement, plus de la moitié en Afrique subsaharienne et presque un tiers en Asie du sud. Le risque de mortalité maternelle est le plus élevé pour les adolescentes de moins de 15 ans.

"Quand une jeune mère décède, non seulement son bébé a de grandes chances de mourir, de souffrir de la malnutrition et de beaucoup de désavantages tout au long de sa vie, mais le bien-être de toute la famille est affecté", déclaré Dr Margaret Chan, directrice générale de l’Oms.

"Si tous les services d’obstétrique disposent d’un sang sécurisé pour la transfusion, la vie de beaucoup de ces mères pourraient être sauvée", indique-t-elle.

L’accès à du sang et à des produits sanguins sécurisés et en quantité suffisante, et le recours rationnel et sûr à la transfusion sanguine demeurent des défis majeurs dans de nombreux pays du monde.

La journée mondiale du donneur de sang est célébrée tous les ans à travers le monde. Elle offre l’occasion de souligner le rôle vital des donneurs de sang volontaires et non rémunérés et de remercier ces donneurs qui donnent ce précieux cadeau, gratuitement, pour sauver des millions de vie tous les ans.


Kanalreunion.com