Santé

L’ONUSIDA et les Villages du Millénaire unis pour protéger les enfants du VIH/SIDA

Accord signé à New York

Témoignages.re / 25 septembre 2009

L’ONUSIDA et le projet Villages du Millénaire ont signé un accord à New York, afin d’intensifier les efforts visant à éliminer la transmission mère-enfant du VIH en Afrique. Ce partenariat a pour but d’aider l’administration locale à créer des « zones sans transmission de la mère à l’enfant » dans 14 villages du Millénaire répartis dans 10 pays africains. Précisions dans un communiqué de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le projet Villages du Millénaire, un partenariat entre l’Institut de la Terre de l’Université de Columbia, Promesse du Millénaire et le PNUD, cherche à éliminer la pauvreté en se concentrant sur les régions rurales d’Afrique. La nouvelle initiative utilisera les infrastructures, le potentiel humain et les ressources techniques existant dans les villages, pour développer rapidement des services de santé centrés sur les familles et les communautés et ayant pour mission de mettre un terme aux infections par le VIH chez les enfants.

Le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, M. Michel Sidibé, et le Pr Jeffrey Sachs, Directeur de l’Institut de la Terre, ont signé un accord en présence de dirigeants d’entreprises et de leaders africains. La cérémonie s’est tenue sous l’égide de M. Yoweri Museveni, Président de l’Ouganda, et M. Abdoulaye Wade, Président du Sénégal.

Protéger les femmes et les enfants

« Je salue ce partenariat dont l’objectif est de protéger les mères et leurs enfants contre le VIH. Cette initiative va mobiliser des ressources et engendrer une volonté politique, qui permettront de sauver la vie de très jeunes enfants et d’aboutir à une génération d’enfants africains qui naîtront sans le VIH », a déclaré le Président Wade.

Parmi les soutiens à l’initiative qui ont assisté à la signature de cet accord figuraient le Dr Lydia Mungherera, une militante ougandaise de la prévention du VIH représentant les organisations VIH+ et TASO, la Directrice exécutive de l’UNICEF, Mme Anne M. Veneman, S.E. la Première Dame d’Ethiopie, Mme Azeb Mesfin, le Ministre de la Santé du Nigeria, le Pr Babatunde Osotimehin, et le Ministre de la Santé de l’Afrique du Sud, le Dr Aaron Motsoaledi.

Chaque jour, 1200 enfants âgés de moins de 15 ans sont infectés par le VIH, 90% de ces infections se produisant en Afrique subsaharienne. Selon M. Sidibé, « il y a eu moins de 100 cas de transmission mère-enfant (TME) en 2007 dans l’ensemble de l’Europe occidentale, alors que ce nombre s’élevait à 370 000 en Afrique subsaharienne ».

Les priorités essentielles exposées dans le protocole d’accord comportent des mesures visant à éviter les infections à VIH chez les femmes en âge d’avoir des enfants et les grossesses non désirées chez les femmes déjà infectées. Par ailleurs, d’autres mesures portent sur un accès accru aux services de soins prénatals, le dépistage du VIH et les services de conseil pour les femmes enceintes, et un accès élargi aux services de prévention et de traitement du VIH pour les enfants.

2 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans

L’accord permettra d’associer la stratégie multisectorielle et scientifique de développement et de soins primaires du projet Villages du Millénaire à l’expertise de l’ONUSIDA dans le domaine des stratégies de prévention centrées sur les communautés et les familles, dans le but de créer des « zones sans TME » dont les résultats seront évalués par les deux entités.

En 2007, 2 millions d’enfants âgés de moins de 15 ans vivaient avec le VIH, contre 1,6 million en 2001, et moins de 15% des enfants nécessitant un traitement y avaient accès. En Afrique subsaharienne, un tiers seulement des femmes enceintes séropositives bénéficient d’un traitement antirétroviral pour empêcher la transmission de l’infection à leurs nourrissons, contre près de 100% en Europe occidentale.

Avec 14 sites répartis dans 10 pays d’Afrique subsaharienne, le projet Villages du Millénaire travaille avec l’administration locale à la mise en place d’un système modèle de soins de santé primaires, qui couvrira environ 500 000 personnes.

Les villages travaillent sur un système modèle de soins de santé primaires et intègrent éducation, nutrition et développement économique.


Kanalreunion.com