Santé

La France se mobilise pour accueillir la 10ème édition

Journée mondiale des donneurs de sang 2013

Témoignages.re / 14 juin 2013


L’Etablissement français du sang organise le 14 juin prochain la 10ème édition de la Journée mondiale des donneurs de sang, célébrée dans plus de 190 pays.

Cette journée, qui a pour objectif de remercier les donneurs de sang bénévoles, permet également d’en recruter de nouveaux et de constituer les réserves en produits sanguins conséquentes avant l’été, période traditionnellement sensible.

A La Réunion, un événement exceptionnel se tient aujourd’hui à la NORDEV – HALL C avec une méga collecte de sang de 9h00 à 17h00.

Des animations sur la thématique du système transfusionnel français seront également proposées.

En 2013, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a choisi la France comme pays hôte de l’événement, après l’Argentine en 2011 et la Corée du Sud en 2012.

Des milliers de vie sauvés chaque année

Aucun traitement, ni médicament de synthèse ne peuvent encore se substituer aux produits sanguins labiles. Irremplaçables et vitaux, ils sont indiqués dans deux grands cas de figure : les situations d’urgence et les besoins chroniques, qui concernent des patients que seule une transfusion sanguine peut contribuer à guérir ou à soulager…

Hématologie et cancers

Certaines maladies, comme les leucémies, touchent directement la production des cellules sanguines. Ces maladies hématologiques affectent la moelle osseuse et nécessitent la transfusion de globules rouges, de plaquettes ou de plasma. Par ailleurs, le traitement intensif de certaines maladies peut entraîner une insuffisance de production de cellules sanguines. Dans le cas d’un cancer, par exemple, les traitements lourds (chimiothérapie, radiothérapie) entraînent la destruction des cellules cancéreuses, mais également la destruction temporaire des cellules sanguines. L’organisme ne peut plus produire lui-même les cellules sanguines. Durant cette période dite d’aplasie, un support transfusionnel permet de renouveler les cellules sanguines et de renforcer l’organisme affaibli par le traitement.

Maladies génétiques

Les patients atteints de certaines maladies génétiques du globule rouge, comme la drépanocytose ou la thalassémie, reçoivent des transfusions sanguines toute leur vie.

Médicaments dérivés du sang

Les dons de sang permettent également la fabrication de médicaments dérivés du sang qui sont utilisés chaque année par 500.000 personnes. Ces médicaments (facteurs de coagulation, immunoglobulines) sont fabriqués à partir du plasma. Ils permettent de soigner notamment les hémophiles et les personnes atteintes de déficit immunitaire.

Obstétrique et interventions chirurgicales

Au cours d’un accouchement ou d’une intervention chirurgicale, une hémorragie peut survenir, entraînant un besoin urgent et important en produits sanguins labiles.

Secours immédiat

Lors des secours d’urgence, si le malade a perdu une grande quantité de sang, outre une transfusion de globules rouges et de plasma, il reçoit aussi des plaquettes qui facilitent la coagulation et contribuent à arrêter le saignement. Pour soigner les grands brûlés, ce sont aussi des transfusions de plasma qui sont nécessaires.
Trois questions à François Toujas, président de l’Etablissement français du sang

« Aujourd’hui, notre pays est reconnu mondialement pour son système transfusionnel »

Que représente pour vous la Journée mondiale des donneurs de sang ?

-- C’est bien évidemment un événement très important pour l’Etablissement français du sang et pour l’ensemble de la communauté des donneurs. Cette journée annuelle exceptionnelle, lors de laquelle le don de sang, les donneurs et les bénévoles sont à l’honneur, permet en effet de sensibiliser les médias et donc d’attirer de nouveaux volontaires : nous espérons sensibiliser et accueillir de nombreux nouveaux donneurs à cette occasion.

Cette année, la France est le pays hôte de cette manifestation, que cela représente-t-il ?

-- Nous sommes très honorés et fiers que l’Organisation mondiale de la santé ait choisi la France comme pays hôte pour le 10ème anniversaire de cet évènement : c’est pour nous un symbole fort ! Aujourd’hui, notre pays est reconnu mondialement pour son système transfusionnel. Nous avons à ce titre un devoir d’exemplarité et la Journée mondiale des Donneurs de Sang sera cette année l’occasion pour nous, une nouvelle fois, de défendre et promouvoir le modèle éthique du don de sang.

Quel message souhaitez-vous faire passer pour valoriser ce modèle éthique ?

Bénévolat, volontariat, anonymat sont les valeurs défendues depuis toujours par la France. Dans notre pays, c’est une évidence pour tout le monde, personne ne remet en cause ces grands principes. Mais dans un monde où le mercantilisme et l’individualisme gagnent du terrain, qu’en sera-t-il demain ? Nos valeurs sont des valeurs universelles. L’ensemble de la communauté transfusionnelle y est très attaché.


Kanalreunion.com