Santé

« La Thaïlande montre au monde que le VIH peut être vaincu »

La Thaïlande a officiellement réussi à éliminer la transmission de la mère à l’enfant de deux virus : le VIH et la syphilis.

Témoignages.re / 8 juin 2016

Une volonté politique forte et durable, une couverture maladie universelle garantissant l’accès des plus pauvres et des immigrés aux soins et la place de la lutte contre le VIH au coeur des politiques de santé publique ont permis à la Thaïlande d’être le premier pays de la région Asie-Pacifique a recevoir le certificat de l’OMS reconnaissant que la transmission de la mère à l’enfant du VIH et de la syphilis n’existent plus.

JPEG - 40.3 ko
La Thaïlande a réussi à vaincre la transmission du virus du VIH de la mère à l’enfant. (photo ONUSIDA)

La Thailande est le premier pays de la région Asie-Pacifique, ainsi que le premier touché par une grande épidémie de HIV, qui pourra avoir une génération sans SIDA. Le ministre de la Santé de la Thaïlande a reçu le certificat de l’OMS ce 7 juin lors d’une cérémonie qui a eu lieu à New-York, à la veille d’une assemblée générale de l’ONU dédiée à la lutte contre le SIDA.

« C’est un résultat remarquable pour un pays où des milliers de personnes vivent avec le VIH. La Thaïlande s’est engagée à placer la lutte contre la transmission mère-enfant du VIH et de la syphilis au coeur de la santé publique », a dit en substance le Dr Poonam Khetrapal Singh, directeur de l’OMS pour la région du Sud-Ouest de l’Asie. « La Thaïlande montre au monde que le VIH peut être vaincu ».

« La Thaïlande a changé les vies de milliers de femmes et d’enfants touchés par le VIH, a dit Michel Sidibé, directeur d’ONUSIDA. « Les progrès de la Thaïlande montrent ce qui peut être accompli quand la science et la médecine sont soutenue par un engagement politique durable ».

Selon ONUSIDA, en Thaïlande, plus de 400.000 personnes sont atteintes par le VIH. 19.000 sont décédées du SIDA en 2014

Selon les autorités sanitaires thaïlandaises, entre 2000 et 2014, le nombre annuel de femmes nouvellement atteintes par le VIH est passé de 15.000 à 1.900, soit une baisse de 87 % . La couverture maladie universelle assure les services de santé essentiels pour les riches et les pauvres. L’engagement du pays à un accès équitable aux soins a permis que les citoyens thaïlandais et les immigrés soient couverts par les traitements contre le HIV.

Ce succès pionnier de la Thaïlande démontre combien les pays peuvent réussir à changer la donne quand de bonnes politiques sont mises en avant par des engagements de haut niveau. L’OMS, l’ONUSIDA et l’UNICEF continueront à travailler avec les autres pays de la région pour reproduire ailleurs le succès de la Thaïlande.


Kanalreunion.com