Santé

Lancement de l’Association régionale de la télémédecine à La Réunion

Après une semaine organisée par l’AURAR

Témoignages.re / 19 septembre 2015

Du 14 au 18 septembre, l’AURAR a organisé une semaine consacrée à la télémédecine pour ses équipes médicales et paramédicales. Dans ce cadre, elle a reçu Pierre Simon, Président de la Société française de télémédecine, pour des cessions internes de formations. Les enjeux relatifs au développement de la télémédecine sont nombreux : accès aux soins facilité, réduction des coûts, qualité de la prise en charge, et bien-être des patients. Afin d’encourager l’implantation de la télémédecine dans toutes les disciplines médicales, l’Association régionale de la télémédecine est lancée.

JPEG - 43.5 ko
Le docteur ali Aizel et son patient en duplex de Cilaos.

En néphrologie dialyse comme dans les autres spécialités médicales, la télémédecine constitue une véritable révolution dans l’amélioration de la prise en charge des patients, non seulement au niveau de leur traitement, mais aussi pour leur qualité de vie.

Marie-Rose Won Fah Hin, Directrice générale de l’AURAR, a sollicité Pierre Simon, Président de la Société française de télémédecine, afin de concrétiser le lancement de la télémédecine dans le secteur de l’insuffisance rénale à La Réunion.
Grâce à cette impulsion, 36 professionnels de l’AURAR ont été formés en 2015, et une cellule de 7 formateurs internes a été constituée, afin de démultiplier les formations sur le terrain.

« Pour réussir le développement de la télémédecine, explique Pierre Simon, il faut que plusieurs conditions soient réunies : la reconnaissance d’un besoin d’amélioration de l’accès aux soins, des professionnels de santé capables d’écrire un projet médical consensuel pour répondre au besoin, une formation aux bonnes pratiques de la télémédecine, une organisation professionnelle claire et consensuelle qui s’appuie sur le projet médical, un engagement de l’institution qui organise l’activité de télémédecine. »

Leader dans le développement de la télémédecine à La Réunion, l’AURAR poursuit son engagement dans ce domaine. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication jouent un rôle fondamental dans l’amélioration de la prise en charge des patients : accès aux soins pour tous, rapidité des avis médicaux, économies significatives, efficacité des soins, maintien de la qualité de vie grâce aux soins à domicile… Ce développement a sollicité un appui financier de l’Agence régionale de santé.

« Il y a une volonté à la fois des professionnels de santé et de la gouvernance de l’AURAR. Ce modèle organisationnel peut servir d’exemple à d’autres projets de l’île », souligne Pierre Simon.

Aujourd’hui, la transition à la télémédecine est une réalité dans toutes les disciplines médicales et paramédicales. Aussi, pour encourager son implantation, Marie-Rose Won Fah Hin et Rachid Dekkak, Président de la Commission médicale d’établissement du Centre hospitalier Gabriel Martin, ont décidé de fonder l’Association régionale de télémédecine, elle sera affiliée à la Société française de Télémédecine. « La télémédecine est non seulement un formidable levier de croissance pour La Réunion, mais c’est aussi une opportunité intéressante pour toutes les actions de coopération dans le domaine médical à La Réunion et aussi dans l’Océan Indien » précise Marie-Rose Won Fah Hin.

JPEG - 56.4 ko
Marie-Rose Won Fah Hin, Pierre Simon et Ali Aizel avec les patients et les représentants des usagers.


Kanalreunion.com