Santé

Lancement du 1er Baromètre Santé dans les départements de l’outre-mer

Une enquête d’envergure pour analyser les comportements de santé

Témoignages.re / 10 avril 2014

Afin de disposer d’un état des lieux sur les comportements de santé ultramarins, l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation à la Santé) lance pour la première fois un Baromètre Santé dans les départements de l’outre-mer (DOM). Cette nouvelle étude va être déployée à La Réunion, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane à compter du 5 avril 2014, puis en 2015 à Mayotte.

Le Baromètre Santé Inpes (Institut national de prévention et d’éducation à la Santé)dans les DOM, lancé début avril, prévoit un socle commun de sujets de santé également investigués en métropole ainsi que des questions spécifiques à chaque territoire (diabète, chikungunya, etc.). Il s’agit ainsi de prendre en compte les priorités de santé publique liées à des contextes socio-culturels distincts, et de combler le déficit d’informations existant dans certains DOM. Le questionnaire explore des sujets qui concernent l’ensemble de la population : accès aux soins, santé bucco-dentaire, santé mentale, consommation d’alcool, alimentation. Certains modules concernent les plus jeunes : couverture vaccinale des jeunes enfants, expérimentation du tabac, des ivresses et des drogues illicites ; d’autres les plus âgés : recours aux dépistages des cancers, prise en charge de la maladie d’Alzheimer, traitement des douleurs.

Comment sera-t-il réalisé ?

Cette enquête téléphonique (téléphones fixes et portables) se fait en interrogeant des personnes dont le numéro de téléphone a été généré aléatoirement, assurant ainsi que toute personne disposant d’un téléphone puisse y participer. L’un des objectifs primordiaux est d’atteindre une bonne représentativité de la population résidant dans les DOM. Pour obtenir cette représentativité, l’échantillon doit inclure tous les profils d’individus présents dans le territoire, y compris les moins enclins à participer à ce type d’enquête. La participation de l’ensemble des personnes sélectionnées garantira la qualité des résultats. Un échantillon d’environ 10 000 personnes, âgées de 15 à 75 ans, sera ainsi sollicité pour répondre à un questionnaire d’environ 25 minutes. Toutes les réponses resteront anonymes, en accord avec la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés). La durée de recueil des données sera de trois mois à La Réunion et de six mois dans les départements français d’Amérique (Guadeloupe, Martinique et Guyane). La méthodologie déployée à Mayotte est encore en cours d’élaboration.

A quoi sert le Baromètre Santé ?

La mise en œuvre d’une politique de santé publique cohérente et efficace passe par une meilleure appréhension des comportements de santé. La prévention en constitue l’un des piliers, qu’il s’agisse de prévenir les maladies, de les dépister précocement ou, lorsque la maladie est survenue, d’éviter les complications. L‘Inpes mène, depuis le début des années 90, des enquêtes appelées « Baromètre Santé » qui ont pour objectif de décrire les comportements, attitudes et perceptions de santé des Français. Elles permettent de mesurer et de comprendre les déterminants de santé susceptibles de jouer un rôle dans l’adoption de certains comportements, de mettre en lumière des populations vulnérables et de fournir ainsi un cadre quantitatif pour éclairer la question des inégalités de santé. Tenir compte des représentations de la population est indispensable avant toute intervention de prévention.

Les objectifs de cette enquête sont multiples :

- Disposer d’indicateurs correspondant au suivi de la loi de santé publique, quantifier les particularités des DOM en termes de comportements de santé et de facteurs associés,

- Adapter ou développer des dispositifs de prévention et de promotion de la santé, en identifiant les thèmes de santé prioritaires ainsi que les groupes de population les plus vulnérables,
- En répétant une telle enquête à intervalle régulier, mesurer l’impact des actions engagées par les pouvoirs publics et suivre les évolutions et les progrès réalisés, mais aussi les avancées qui restent à faire.

Cette nouvelle enquête, à laquelle ont été associés acteurs institutionnels, professionnels et acteurs de santé locaux, livrera sans nul doute des enseignements précieux sur les comportements de santé des populations des DOM. Premiers résultats attendus début 2015.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’intitulé est généreux maintenant reste à savoir si le résultat est à la hauteur des enjeux de santé dans les DOM plus particulièrement à la Réunion. La santé doit etre l’un des thèmes prioritaires de mobilisation de la réunion de façon à installer véritablementr un dialogue permanent et respectueux des différents partenaires, dans la transparence évidemment.
    Les moyens dont dispose le pays doit etre véritablement au service des patients.

    Respect, dialogue,transparence peuvent contribuer à une humanisation de la santé.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com