Santé

Le CHU est né d’une volonté politique

L’intervention décisive de Paul Vergès auprès du Premier ministre

Céline Tabou / 2 mars 2012

Mercredi 29 février, le 30ème Centre hospitalier universitaire (CHU) de la République a été créé à La Réunion, afin de rayonner dans l’océan Indien et permettre aux étudiants en Médecine d’effectuer une partie de leur cursus dans l’île, à compter de la rentrée 2012, 6 ans après l’intervention décisive de Paul Vergès auprès de Dominique de Villepin lors de la crise du chikungunya.

Après plus de dix années de tractations, le projet de création d’un CHR bipolaire CHFG/GHSR, devenu CHU fin 2010, va ouvrir ses portes à la rentrée prochaine. La volonté de créer un Centre hospitalier universitaire n’a pris forme qu’en 2004, lorsque la Région Réunion, alors présidée par Paul Vergès, décide d’inscrire dans les orientations de sa mandature la création de celui-ci.

La Réunion : plate-forme de l’océan Indien

Le CHU travaille en collaboration avec les pays de la Zone océan Indien (ZOI), dont Madagascar, les Comores, les Seychelles, le Mozambique et l’île Maurice, afin d’offrir à tous les habitants de la zone l’accès à des soins de qualité dans un environnement proche, a indiqué l’Agence régionale de santé (ARS). De plus, les étudiants de ces pays pourront profiter des études médicales en poursuivant leur formation dans la région.

C’est dans le cadre d’un co-développement que Paul Vergès avait interpellé le Premier ministre Dominique de Villepin en 2006, lors d’une visite à La Réunion, dont l’un des objectifs était de mutualiser toutes les connaissances et compétences de la ZOI pour la santé de ces 40 millions d’habitants. Conscient et confiant du potentiel d’un CHU à La Réunion, celui qui était alors président de la Région avait mis en avant les perspectives d’un tel équipement.

Dans le cadre de l’université d’excellence, le CHU donne la possibilité aux étudiants réunionnais et mahorais de faire leurs études à La Réunion, mais aussi les étudiants malgaches, seychellois, mauriciens et venant d’Afrique francophone.

Consacré aux maladies de notre région

L’enjeu était important, car il s’agissait d’offrir une grande Université de Médecine dans l’océan Indien. « C’est un outil essentiel pour les Réunionnais, mais c’est également un moyen de co-développement », avait indiqué le président du Conseil régional à l’époque. Plusieurs années après les premières démarches, sous la direction de Paul Vergès, les Réunionnais ont droit à un Centre hospitalier universitaire dans la Zone océan Indien.

En novembre 2009, Frédérik Staikowsky, coorganisateur de la 1ère Journée de la recherche hospitalo-universitaire, a expliqué que « la transformation du Centre hospitalier régional (CHR) en Centre hospitalier universitaire (CHU) entraînera la création de postes hospitalo-universitaires (...) et boostera la recherche hospitalo-universitaire qui est très active à La Réunion ».

Trois ans plus tard, la signature entre l’université et le CHR donne la priorité à la recherche. Celle-ci s’articulera plus spécialement autour des pathologies spécifiques de la Zone océan Indien (ZOI) telles que les maladies métaboliques, maladies infectieuses et immunopathologies, périnatalité et génétique.

Céline Tabou


Kanalreunion.com