Santé

Le Conseil général des Jeunes se mobilise contre les addictions et les drogues

Santé

Témoignages.re / 6 avril 2012

Mardi dernier, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, le Conseil général des Jeunes (CGJ) a organisé une action d’information et de sensibilisation sur les addictions et ses conséquences.

Une cinquantaine de collégiens, venus des quatre coins de l’île, se sont donné rendez-vous en début de matinée au gymnase de Sainte-Rose. Ils ont été accueillis par Bruno Mamindy-Pajany, conseiller général délégué à l’Éducation et maire de Sainte-Rose, qui a rappelé « l’engagement du Conseil général, depuis plusieurs années, dans la prévention des conduites addictives à travers la mise en place de dispositifs novateurs tels que SOS Zamal par exemple ». « Le zamal, l’alcool, le tabac sont de véritables fléaux qui touchent beaucoup de jeunes Réunionnais. C’est pourquoi l’éducation à la santé est un enjeu majeur. Elle permet à chaque jeune d’adopter des comportements responsables, pour lui-même comme pour autrui », a poursuivi le conseiller général.

Plusieurs partenaires (Reunisaf, ARPS, Réseau Oté, gendarmerie) ont répondu à l’appel du Conseil Général, qui avait aussi mobilisé ses propres services dont les PMI et les Points Info Santé, pour sensibiliser nos jeunes et animé les différents ateliers tout au long de la journée.
Avant l’ouverture de ces ateliers, Chloé Zampiero, Présidente du CGJ depuis le 28 octobre dernier, s’est exprimé au nom de tous les jeunes présents : « en tant que jeunes d’aujourd’hui, nous nous devons de montrer aux jeunes de demain, les risques, les conséquences, mais surtout et en premier lieu l’exemple de jeunes qui savent dire non, mais aussi stop avant même que le risque ne se présente ».

Les ateliers proposés ont retenu toute l’attention des collégiens : les risques liés à la consommation de zamal et autres substances illicites, la lutte contre l’alcoolisation fœtale, les grossesses précoces et les MST, le SIDA et les difficultés sociales liées à la prostitution.
Un autre atelier a également suscité l’intérêt des collégiens : la sensibilisation à la forme d’addictions que peut représenter Internet ou les jeux vidéo, mais également les dangers liés à l’utilisation de réseaux sociaux ou de « chat » en l’absence de contrôle parental.
À l’issue de cette journée placée sous le signe de la convivialité, les élèves étaient satisfaits d’avoir pu échanger et s’exprimer sur les conduites à risques à éviter ou à bannir, et plus largement sur leur santé et leur bien-être.


Kanalreunion.com