Santé

Les Mauriciens appelés à ne pas se rendre à Madagascar

Mesures du gouvernement de Maurice suite à l’épidémie de peste à Madagascar

Témoignages.re / 16 octobre 2017

Vendredi dernier, le gouvernement mauricien a annoncé un renforcement du contrôle des personnes et des marchandises en provenance de Madagascar. Il demande également aux Mauriciens d’éviter de se rendre à Madagascar sauf nécessité.

JPEG - 60.6 ko

L’île Maurice a pris des mesures de précaution et de contrôle au niveau de ses ports aériens et maritimes et a renforcé sa surveillance à tous les niveaux dans le pays, dans le but de se prévenir de la transmission de la peste pneumonique qui est en train de faire présentement des ravages dans le pays voisin, Madagascar.

Selon le ministre mauricien de la Santé et de la Qualité de vie, Anwar Husnoo, la peste est endémique à Madagascar, mais contrairement à ses anciennes apparitions dans le pays, cette nouvelle épidémie touche en majorité les villes urbaines, notamment la capitale, Antananarivo, et les villes portuaires.

Le ministre mauricien de la Santé a révélé que pour le moment, environ 350 cas contaminés et 46 morts ont été enregistrés à Madagascar depuis l’apparition de la maladie au mois d’août dernier ». Il est ainsi obligatoire de contrôler la situation, puisque 1200 passagers par semaine voyagent vers l’île Maurice en provenance de Madagascar », a souligné le ministre mauricien de la Santé et de la Qualité de vie.

Les mesures prises à l’aéroport incluent des inspections et des séances de désinfection de tous les avions en provenance de Madagascar ; signaler les passagers en provenance de Madagascar présentant des toux au surintendant de la santé publique régionale ; faire remplir le formulaire de déclaration de santé aux passagers et un dépistage des voyageurs au niveau des structures de santé. Tout cas suspect doit être mis en surveillance pendant 10 jours au niveau du bureau de santé régional approprié.

Les probables porteurs de la maladie seront conduits par la suite à l’hôpital pour des traitements et investigations. D’autres activités visant à contrôler les déplacements des rongeurs au niveau des aéroports ont été intensifiés.

Toujours dans le cadre des mesures préventives, les autorités mauriciennes projettent de renforcer la surveillance au niveau des ports maritimes. Les mesures impliquent également des inspections de tous les bateaux en provenance du Madagascar avec le contrôle de leur certificat de santé de validité et l’emplacement de garde-rats à l’arrivée des navires et à leurs points d’accostage au niveau des quais.

La fumigation des cargos transportant des produits alimentaires avant leur largage, l’intensification des activités de contrôle des rongeurs, l’inspection de toutes les prémices par les inspecteurs publics de santé, et la surveillance des membres d’équipage figurent également dans la batterie de mesures adoptées.

Au regard de la situation qui prévaut à Madagascar, Le ministre mauricien de la Santé a lancé un appel à la population de son pays pour qu’elle évite de se rendre à Madagascar, à moins que cela ne soit nécessaire.