Santé

Lutte contre le Sida : spectaculaire avancée de la prévention

Une Journée mondiale de lutte pleine d’espoirs

Témoignages.re / 3 décembre 2012

L’ONUSIDA annonce une chute de plus de 50% des nouvelles infections à VIH dans 25 pays alors qu’il reste 1.000 jours pour atteindre les objectifs mondiaux de la riposte au Sida.

Samedi, c’était la Journée mondiale de lutte contre le Sida. ONUSIDA a fait le bilan annuel de ses actions.

Le nouveau rapport de la Journée mondiale de lutte contre le Sida intitulé Résultats du Programme commun des Nations unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) montre qu’une accélération sans précédent de la riposte au Sida génère des résultats au profit des personnes. Le rapport indique que le nombre de nouvelles infections à VIH a été réduit de plus de 50% dans 25 pays à revenu faible ou intermédiaire — dont plus de la moitié sont en Afrique subsaharienne, région la plus durement touchée par le virus.

Dans certains pays qui affichent les taux de prévalence les plus élevés au monde, le nombre de nouvelles infections à VIH a été réduit de façon spectaculaire depuis 2001, de 73% au Malawi, 71% au Botswana, 68% en Namibie, 58% en Zambie, 50% au Zimbabwe et 41% en Afrique du Sud et au Swaziland.

Outre les bons résultats de la prévention du VIH, l’Afrique subsaharienne a réduit d’un tiers le nombre des décès liés au Sida sur les six dernières années et augmenté de 59% le nombre de personnes sous traitement antirétroviral sur les deux dernières années seulement.

« Le rythme des progrès s’accélère, on peut maintenant réaliser en 24 mois ce qui prenait une décennie auparavant », a déclaré M. Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. « Nous élargissons et intensifions nos efforts plus vite et de façon plus intelligente que jamais auparavant. Cela prouve qu’avec de la volonté politique et en poursuivant notre action, nous pouvons atteindre nos objectifs communs d’ici à 2015 ».

L’Afrique du Sud a, par exemple, renforcé son élargissement de l’accès au traitement de 75% sur les deux dernières années — ce qui a permis à 1,7 million de personnes d’avoir accès à un traitement vital — et réduit les nouvelles infections à VIH de plus de 50.000 en l’espace de seulement deux ans. Pendant cette période, l’Afrique du Sud a aussi augmenté ses investissements nationaux alloués à la riposte au Sida à 1,6 milliard de dollars US, niveau le plus élevé parmi les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Le rapport montre également que les pays assument une responsabilité partagée en accroissant leurs investissements nationaux. Plus de 81 pays ont augmenté leurs investissements nationaux de 50% entre 2001 et 2011. Les nouveaux résultats arrivent au moment où la riposte au Sida dispose de 1.000 jours pour s’efforcer d’atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement et les objectifs 2015 de la Déclaration politique sur le VIH et le Sida des Nations unies.


Kanalreunion.com