Santé

Maitrisons ensemble le diabète

A Sainte Suzanne au Bocage

Témoignages.re / 15 novembre 2010

Ce dimanche 14 novembre dans le cadre de la journée mondiale du diabète, l’hôpital de Saint-Benoit, les élèves du lycée Cluny de Sainte-Suzanne et l’Atelier Santé Ville créé à l’initiative de la commune de Sainte-Suzanne ont accueilli un public bien nombreux venu s’informer sur le diabète et procéder à un dépistage de la maladie.

Des médecins, des diététiciens, des podologues, des infirmières et sages-femmes ont animé plusieurs ateliers pour sensibiliser le public sur le thème "comprenez le diabète et prenez en le contrôle".
Mme Aline Murin-Hoarau, élue référente à la politique de la ville « a rappelé que dans l’île prés de 70 000 à 80 000 personnes âgées entre 18 et 69 ans présentent un diabète. Les complications de cette maladie "un fléau social" représentent un véritable problème émergent de santé publique.
Cette maladie s’est répandue de manière considérable dans notre société de consommation. Une société de consommation trop rapide qui par ailleurs a profondément bousculé le cadre de vie des Réunionnais avec l’arrivée des nombreux centres de commerces. L’automobile reine et son corolaire qui est la diminution des activités sportives, physiques ont favorisé l’expansion de cette maladie
 ».
Cette manifestation sur la journée mondiale du diabète a pour objectif essentiel de permettre à chaque concitoyen de prendre le contrôle de cette maladie, en la dépistant à temps.
Plusieurs associations (ADRIAS, CISC...) ont participé à cette campagne de sensibilisation.
Nous retiendrons surtout l’association du centre d’insertion sportive et culturelle de Bernica dirigée par Mr Bavol. Pour lui, le diabète est une maladie importée par la dictature de la société de consommation et du développement trop rapide. Nous avons perdu nos repères et avons oublié les héritages de nos gramounes, de nos grands-parents. Nous savons tous souligne-t-il aux visiteurs nombreux devant son stand que nos anciens, nos ancêtres paraissent comme étant des pionniers dans le développement durable.
« Le dent lé bète, zordi nou manze mal », il faut se remettre en mémoire que nos gramounes travaillaient très durs. Ils soignaient leur corps en consommant cinq légumes et fruits par jour. Ces fruits et légumes viennent de la terre, du jardin. « Il faut revenir à nos racines, un arbre sans racine meurt, et de nos racines naissent nos produits péi »
Ainsi, kanbar, brèdes, ravages, légumes, chouchoux, ananas, nos produits "péi" fleurissent son stand. Les nombreux visiteurs peuvent même déguster un cari de peau de banane vert bien épicé, pimenté et excellent pour la santé.
La santé était donc en première loge ce dimanche 14 novembre sur le site du Bocage. Une journée pour bien comprendre le diabète et prévenir cette maladie assimilée comme « un véritable tsunami social » souligne Monsieur Thirapati, médecin et coordonnateur de cette manifestation.
De nombreuses activités sportives (aérobic, vélo...) ont également animé cette journée sur le diabète.

Aline Murin-Hoarau


Kanalreunion.com