Santé

Margareth Chan reconduite à la Direction de l’OMS

65ème Assemblée mondiale de la Santé

Céline Tabou / 29 mai 2012

La 65ème Assemblée mondiale de la Santé s’est ouverte lundi 21 mai à Genève, au cour de laquelle le Dr Margareth Chan a été de nouveau nommé directrice général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour cinq ans. Cette dernière s’est engagée à continuer d’œuvrer en faveur de la santé des plus vulnérables.

Présidente de cette 65ème édition, la ministre ivoirienne de la Santé, Thérèse N’Dri Yoman, a ouvert l’assemblée qui aura duré six jours, du 21 au 26 mai. A cette occasion, environ 3.000 délégués, parmi lesquels des ministres de la Santé, des hauts cadres de la Santé venant de 194 pays membres de l’OMS et des représentants de la société civile et d’autres parties prenantes, ont échangé autour de la couverture santé universelle, de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement, de la lutte contre les maladies non transmissibles, de la prise charge mondiale des troubles mentaux, de la nutrition chez la mère, le nourrisson et le jeune enfant, et des grossesses chez les adolescentes.

La couverture universelle : « un concept efficace »

Lors d’une conférence de presse tenue à Genève peu après sa réélection, le Dr Margareth Chan a déclaré vouloir « assurer la continuité » et « ne pas baisser les bras ». Cette dernière a expliqué : « Il me semble que la couverture universelle en matière de santé constitue le concept le plus efficace que la santé publique puisse offrir. Elle est l’expression ultime de l’équité ».

En effet, lors de son allocution, le Dr Chan a réitéré ses priorités, notamment « revenir à ce qui est fondamental — les soins de santé primaires, l’accès aux médicaments essentiels et la couverture universelle ». Préconisant de privilégier les solutions peu coûteuses, elle souhaite favoriser l’efficacité et mettre fin au gaspillage. Comparant les niveaux national et international, la directrice a expliqué que lorsqu’un « gouvernement s’engage en faveur de la couverture universelle, il se préoccupe du gaspillage et de l’inefficacité. Il privilégie les solutions économiques ». Sur le plan international, il s’agit de « se prévaloir d’initiatives comme le Partenariat international pour la santé (IHP+) et l’Harmonisation pour la santé en Afrique ».

Plusieurs pays membres ont appuyé le concept de la couverture sanitaire universelle, et affirmé leur soutien à la directrice générale de l’OMS, réélue, qui a insisté sur l’importance de la couverture universelle des soins de santé et a ajouté que « chaque personne devrait avoir accès aux soins dont il a besoin ».

De grands défis

Le Dr Margareth Chan a également tenu à interpeler sur « l’avenir du financement du développement international en matière de santé (qui) est incertain. Si nous baissons la garde, si nous relâchons nos efforts, les problèmes que nous sommes sur le point de maîtriser s’aggraveront ».

Le plus grand défi d’ici 2017 consistera à mener l’organisation « dans des voies qui permettront de maintenir l’élan, sans précédent, pour une meilleure santé qui a marqué le début de ce siècle ». Les délégués présents ont réaffirmé la nécessité d’une réforme globale pour rendre l’OMS plus efficace dans son rôle normatif et d’assistance technique, et pour améliorer le devoir de rendre compte et la transparence.

Face aux besoins des populations, à la hausse démographique, à la diminution des budgets de santé et la hausse des coûts, l’OMS propose de « privilégier l’innovation ». Une innovation qui « répond aux préoccupations et aux besoins de la société et pas seulement aux perspectives de profit. De nos jours, le véritable génie de l’innovation réside dans la simplicité ».
Enfin, le Dr Margareth Chan souhaite utiliser la recherche et la science. « Façonnez le programme de recherche et saisissez chaque possibilité offerte par les nouvelles découvertes ».

La directrice générale de l’OMS, réélue à 98%, a indiqué : « Je pense que les plus beaux jours de la santé sont devant nous, pas derrière nous ».

Céline Tabou


Kanalreunion.com