Santé

Nelson Técher nouveau secrétaire départemental

FO-Santé tient son congrès

Témoignages.re / 4 mai 2011

Le groupement départemental FO-Santé a renouvelé hier son bureau en présence du secrétaire général de la fédération FO des services publics et de santé, Didier Bernus. Pouvoir d’achat, fusion des CHR, baisse des effectifs étaient au programme du congrès.

Le groupement départemental FO-Santé a tenu son congrès annuel hier à Sainte-Rose. Il s’agissait de renouveler le bureau et de définir les orientations du syndicat. Nelson Técher succède ainsi à Jean-Paul Painiaye, en tant que secrétaire départemental pour les services de santé. Claude Fontaine reste secrétaire départemental pour la branche fonction publique territoriale. Pour présider ce congrès, Didier Bernus, secrétaire général de la fédération FO des services publics et de santé, a fait le déplacement.
L’un des sujets prioritaires tant au niveau national que départemental est la question des salaires. Didier Bernus considère que le gel des salaires dans la fonction publique est « inadmissible ». Il y a eu « 10% de perte de pouvoir d’achat depuis 2000 ». Le syndicat demande un rattrapage ainsi qu’une augmentation des salaires. « À ce stade, nous ne sommes pas entendus, reconnaît le secrétaire général. Il faut créer les conditions du rapport de force ». FO Santé n’exclut pas une grève à l’échelon national, avec d’autres organisations syndicales, dans les prochains mois.
Sur le plan local, la fusion entre le centre hospitalier nord et le sud préoccupe FO-Santé. Le groupement départemental refuse le protocole proposé par la direction, estimant qu’il manque de « garanties », notamment en ce qui concerne le plan de titularisation des contractuels et les primes. Les contractuels représenteraient environ 10% des effectifs. Une conséquence, selon Nelson Técher, du Plan Hôpital de 2007. Les établissements auraient recours aux contrats de remplacement pour les congés maladies, les droits à la formation, le temps syndical. Pour Nelson Técher, il s’agira de travailler avec les deux syndicats du Nord et du Sud pour des propositions communes face à ce protocole.
Autre sujet : les suppressions de poste dans la fonction publique, notamment hospitalière. FO-Santé devrait se rapprocher de l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour obtenir des chiffres précis. « Mais on ressent déjà des manques dans les administrations, les services techniques et logistiques, à chaque départ à la retraite », indique Nelson Técher. Personnels rappelés sur le temps de repos, heures supplémentaires sont ainsi mobilisés.
FO-Santé prépare les prochaines élections syndicales du 20 octobre et veut redynamiser les équipes en décentralisant les réunions. Le groupement départemental représenterait 25 à 30% du personnel de santé à La Réunion.

EP


Kanalreunion.com