Santé

Plus de 23000 cas de chikungunya en Guadeloupe

5000 nouveaux cas en une semaine

Témoignages.re / 9 juin 2014

Selon les données recueillies à la fin du mois de mai, l’épidémie de chikungunya continuait de progresser rapidement en Guadeloupe, d’après le point de la CIRE Antilles Guyane.

GIF - 20.5 ko

L’augmentation du nombre hebdomadaire de cas cliniquement évocateurs diagnostiqués par les médecins généralistes se poursuit en S2014-21 avec 5 000 nouveaux cas estimés. Entre la semaine S2014-20 et la semaine S2014-21 l’augmentation est de 13%, contre 48% la semaine précédente. Au total, 23 100 cas cliniquement évocateurs de chikungunya vus en médecine de ville ont été estimés depuis le début de la surveillance (S2013-52 à S2014-21).

Répartition spatiale des cas

Durant les quatre dernières semaines, l’incidence moyenne du département est en constante augmentation (atteignant 336 cas pour 10 000 habitants en semaine 2014-21). Certaines communes sont plus fortement impactées par cette augmentation : Les Abymes, Petit-Canal, Pointe-à Pitre, Baie-Mahault, Pointe Noire.

Conclusions pour la Guadeloupe

Les indicateurs épidémiologiques confirment l’intensification de l’épidémie en Guadeloupe continentale, placée, depuis le 10 avril 2014, en phase 3a du Psage : situation épidémique avérée avec chaînes locales de transmission. Suite au CEMIE du 22 mai, la situation épidémiologique de ce territoire a été maintenue à cette phase.


Kanalreunion.com