Santé

Syndrome d’alcoolisation fœtale : plan d’action expérimental pour La Réunion

Un grave problème de santé publique

Témoignages.re / 19 septembre 2015

L’ARS Océan Indien (ARS OI) met en place un plan d’action régional de prévention et de prise en charge du Syndrome d’Alcoolisation Foetale (SAF) et des Troubles Causés par l’Alcoolisation Foetale (TCAF). Elaboré en concertation avec les acteurs de terrain, il s’inscrit dans une durée de trois ans (2016-2018). Grâce à ce plan et forte de son expérience de plus de 20 ans dans la problématique de l’exposition prénatale à l’alcool, La Réunion a été retenue par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) en tant que région expérimentale. Ce 18 septembre, à l’occasion de la visite de Mme Danièle JOURDAIN-Menninger, Présidente de la MILDECA, dans l’île, le détail du plan lui a été présenté.

Face aux besoins des publics les plus fragiles, l’ARS OI a impulsé une démarche concertée avec les acteurs du soin et de l’accompagnement. Fin 2014, les réseaux REPERE (périnatalité) et SAOME (addictions) ont été missionnés pour réfléchir à de meilleures modalités de prise en charge des femmes en difficulté avec l’alcool et des enfants et adultes porteurs de TCAF. Suite à la remise de leur rapport en juin 2015, l’Agence a engagé une série de rencontres bilatérales avec les principaux acteurs du territoire, qui ont permis de confirmer que : La Réunion dispose d’une palette de dispositifs existants riche et dense mais insuffisamment articulée, la prévention restant souvent en retrait.

Ce diagnostic partagé a conduit l’ARS OI à structurer un plan d’action régional autour de trois principes : 
• La mobilisation des dispositifs existants, pour soutenir l’ensemble des acteurs et partenaires concernés (collectivités territoriales, organismes de protection sociale, établissements de santé, établissements et services médico-sociaux, professionnels de santé, personnel éducatif, services sociaux, associations …)

• La nécessaire mise en lien des acteurs, qui sont nombreux sur les champs ambulatoire, sanitaire, médico-social, social et éducatif

• Le développement de la prévention, y compris par les professionnels des champs de l’offre de soins et de l’accompagnement afin de pouvoir favoriser la prise de conscience des risques liés à l’alcoolisation et le repérage précoce des conduites à risque à chaque étape du parcours de santé.

La Réunion, région expérimentale sur la prise en charge du SAF et des TCAF

Le Plan Gouvernemental 2013-2017 de lutte contre les drogues et les conduites addictives prévoit l’expérimentation dans une ou deux régions d’un programme de prévention et de prise en charge des troubles liés à l’alcoolisation fœtale. Au regard de son implication historique dans les actions de prévention et de prise en charge du Syndrome d’Alcoolisation Fœtale (SAF) et des Troubles Causés par l’Alcoolisation Fœtale (TCAF), l’ARS Océan Indien s’est portée candidate à cette expérimentation.. 
C’est ainsi que ce plan d’action a été présenté le 18 septembre 2015 à Mme Danièle Jourdain-Menninger, Présidente de la Mission Interministérielle de Lutte contre les Drogues Et les Conduites Addictives (MILDECA), qui a annoncé que la Réunion était retenue comme l’une des deux régions expérimentales.

Calendrier de mise en œuvre

Dans les semaines à venir, la déclinaison opérationnelle du plan d’action retenu fera l’objet d’échanges avec l’ensemble des acteurs concourant à sa mise en œuvre.
D’ici fin 2015, l’Instance régionale de pilotage sera installée afin de permettre le démarrage du plan début 2016 et de poser les éléments nécessaires à l’évaluation externe prévue à l’issue des trois années de fonctionnement. Les résultats de cette évaluation externe permettront d’apprécier la pertinence de la généralisation de l’expérimentation réunionnaise à l’échelle nationale.


Kanalreunion.com