Santé

Traitement préventif du VIH : un formidable espoir se lève à Seattle

Lutte contre le SIDA

Témoignages.re / 25 février 2015

Des spécialistes de la lutte contre le VIH-SIDA sont réunis actuellement à Seattle aux Etats-Unis. Parmi eux se trouve le Dr Catherine Gaud du CHU de La Réunion. Une nouvelle avancée vient d’être annoncée. Un test a été mené. Il s’agit pour une population très exposée au risque, de prendre un traitement antiviral préventif, quand elle estime avoir une relation à risque. Cela semble marcher très bien, avec une réduction de 86 % des contaminations. Aussitôt, la nouvelle a suscité un formidable espoir. Plusieurs organisations appellent à la diffusion la plus rapide de ce nouveau traitement et appelle à la signature d’un manifeste allant dans ce sens.

Le European AIDS Treatment Group (EATG) et AIDES, première association de lutte contre le sida et les hépatites en Europe, sont à l’initiative d’un Manifeste visant à demander l’accès à la prophylaxie pré-exposition contre le VIH (PrEP) en Europe. Cet appel a été soutenu par 81 organisations de la société civile VIH et LGBT européennes. Nous demandons que tout soit mis en oeuvre pour que la PrEP soit mise à disposition dès que possible au sein de l’Union européenne pour les publics les plus exposés au risque VIH. Nous appelons également Gilead, la société qui fabrique le Truvada®, traitement utilisé dans la PrEP, à présenter une demande à l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour un changement d’indication thérapeutique, afin que son utilisation pour prévenir le VIH soit approuvée.

Aujourd’hui à la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes de Seattle (CROI), ont été présentées deux études qui montrent des niveaux d’efficacité sans précédent de ce traitement préventif. "Ces deux études ont montré une diminution de 86% du risque d’infection parmi les participants ayant eu accès au Truvada® en traitement préventif", a déclaré Brian West, président du EATG. "Elles ont également démontré que le taux d’infection à VIH dans les populations-clés ciblées par les études était plus élevé que ce que on pensait".

"Dans ce contexte, permettre un accès à la PrEP pour les publics les plus exposés devient un impératif éthique et politique. Il faut sensibiliser les communautés les plus vulnérables sur toutes les méthodes de prévention du VIH, y compris la PrEP" déclare Bruno Spire président de AIDES.

Par ce manifeste nous demandons une autorisation de mise sur le marché pour le Truvada® en indication préventive et nous appelons les gouvernements européens à travailler de concert afin de rendre la PrEP accessible à ceux qui en ont besoin. La recherche doit progresser afin de déterminer quelles populations doivent pouvoir bénéficier de la PrEP et comment intégrer au mieux la PrEP dans une stratégie globale de santé sexuelle, incluant différents outils visant à prévenir toutes les IST.


Kanalreunion.com