Santé

Un partenariat renforcé

TAAF et CHU de La Réunion

Témoignages.re / 30 novembre 2013

Jeudi 28 novembre, les Terres australes ? et antarctiques françaises (TAAF) et le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de La Réunion ont signé plusieurs conventions couvrant différents aspects de la collaboration entre les deux institutions, en présence notamment du Dr Claude Bachelard, actuel médecin-chef du service médical des TAAF, et de son successeur, le Dr. Paul Laforêt, médecin au CHU Sud Réunion, Pascal Bolot, Préfet administrateur supérieur des TAAF, et David Gruson, Directeur général du CHU de La Réunion, qui ont présenté les détails de cette organisation.

JPEG - 23.6 ko
Dès 2014, le Dr. Paul Laforêt (à gauche), médecin au CHU Sud Réunion, succèdera au Dr Claude Bachelard, actuel médecin-chef du service médical des TAAF.

L’une de ces conventions a porté plus particulièrement sur le recrutement du nouveau médecin-chef des TAAF, praticien hospitalier en fonction au CHU Sud Réunion et la réorganisation du service médical de la collectivité, adossé aux ressources médicales de l’île de La Réunion.

Le partenariat TAAF-CHU de La Réunion résulte d’une coopération ancienne, initiée dès 1981 avec l’accueil d’un médecin des TAAF au SAMU 974 puis dès 2000 au sein des urgences du GHSR. L’installation du siège des TAAF à Saint-Pierre en 2000 a permis de renforcer significativement le lien avec les services de l’hôpital de Saint-Pierre, géographiquement tout proche.

Au fil des années, plusieurs axes de coopération ont étoffé le partenariat, notamment en matière de contrôle d’aptitude des personnels recrutés pour mener des missions sur les territoires, dans le domaine des approvisionnements des bases en médicaments, de la maintenance des matériels médicaux sur district et, enfin, plus récemment, de mise en œuvre de procédures de télémédecine. Une nouvelle étape est aujourd’hui franchie avec cette collaboration, sous la forme de la mise à disposition à temps partagé d’un praticien hospitalier de l’île de La Réunion pour occuper les fonctions de médecin-chef du service médical des TAAF.

La signature d’une nouvelle convention-cadre et des conventions particulières d’application confirme la vigueur et la cohérence de ce partenariat déjà solide entre les deux institutions.

Ce partenariat ancien prend diverses formes :

- Les examens médicaux : Le CHU Sud Réunion met à la disposition des médecins des TAAF sa structure de consultation externe, donne accès à son plateau technique et au réseau de spécialiste de l’hôpital afin de réaliser les bilans d’aptitudes des réunionnais candidats à un poste dans les TAAF.

- Les prestations pharmaceutiques ? : La pharmacie du CHU Sud Réunion contribue à l’approvisionnement des unités médicales des TAAF par des cessions de divers matériels, pansements et produits pharmaceutiques.

-  ??? prestations biomédicales : Le service biomédical du CHU participe à la maintenance et à la réparation des matériels et équipements médicaux des bases et du Marion Dufresne. Il apporte son expertise pour conseiller les TAAF dans l’achat d’équipements neufs.

- Les déchets d’activités de soins : Les services techniques du CHU peuvent prendre en charge les déchets relevant de l’activité de soins des bases et navires.

Un partenariat qui fonctionne

Ce partenariat est l’illustration d’une collaboration fructueuse entre deux institutions de l’île de La Réunion, l’une très connue du grand public (le CHU), l’autre qui a vocation à s’arrimer toujours davantage dans la société civile réunionnaise (les TAAF).

Les TAAF se positionnent déjà sur l’île comme un acteur dynamique sur le terrain de l’emploi (des dizaines de postes à pourvoir chaque année sur les territoires austraux et les îles éparses), sur celui de la formation (en accueillant sur une base régulière des stagiaires de l’enseignement secondaire et supérieur au sein des services centraux de la collectivité à Saint-Pierre) et travaillent avec de multiples fournisseurs implantés sur l’île, dans les diverses composantes de leur activité logistique (alimentation, activités maritimes, travaux héliportés...).

Elles coopèrent également avec de nombreuses institutions publiques ou parapubliques dans les domaines de l’environnement et de la biodiversité (Kélonia, Conservatoire Botanique de Mascarin, Université de La Réunion, IRD, CRVOI, Ifremer, Muséum d’histoire naturelle...).

Le renforcement de la collaboration avec les structures hospitalières de l’île s’inscrit donc dans la continuité de cette logique de rapprochement des TAAF avec La Réunion, en parfaite cohérence avec la décision originelle d’implantation sur l’île du siège de la collectivité.

Le partenariat avec le CHU peut se prévaloir d’une histoire déjà longue et riche : il était donc dans l’ordre des choses que soit posée un jour la question du repositionnement dans l’océan indien du centre de gravité du service médical de la collectivité.


Kanalreunion.com