Santé

Un pôle d’excellence dans l’océan Indien

Centre hospitalier universitaire

Témoignages.re / 1er mars 2013

Lors d’une conférence de presse hier, le Centre hospitalier universitaire de La Réunion a fait son bilan 2012, et présenté ses perspectives.

En 2012, le CHU a finalisé la construction de son projet stratégique avec le projet de prise en charge du patient, le projet social, le schéma directeur immobilier ou encore le programme pluriannuel d’investissements. Le Pôle femme-mère-enfant de Saint-Pierre a été mis en service au mois de mai et a tout de suite connu une forte attractivité qui s’est confirmée tout au long de l’année.

Le Centre hospitalier universitaire a également résolument développé ses partenariats externes en réactualisant ses conventions-cadres avec les établissements de La Réunion, en préparant un partenariat consolidé avec le Centre hospitalier de Mayotte ou encore en créant – première – une instance de dialogue avec l’Union des médecins libéraux.

La signature, ce 25 février 2013, du contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) pour la période 2013-2017, constitue une reconnaissance forte de cette dynamique. Ce CPOM intègre, en effet, les aides à l’investissement pour les opérations majeures que portera le CHU au cours des prochaines années :

- Bâtiment de soins critiques de Saint-Denis (incluant la nouvelle plateforme commune 15-18),

- requalification et extension du Bâtiment principal de Saint-Pierre,

- création d’un site d’excellence en matière de neuro-rééducation et de prise en charge des troubles neuro-dégénératifs sur le site du Tampon.

Ce chemin doit, pour autant, être parcouru dans un contexte économique et budgétaire national particulièrement contraint. Ces circonstances se sont retrouvées dans les premiers arbitrages rendus sur les créations de postes hospitalo-universitaires. Après la nomination des quatre premiers professeurs des universités-praticiens hospitaliers (PUPH) le 1er septembre dernier, une seule création de poste supplémentaire serait autorisée en 2013 pour notre CHU. C’est naturellement insuffisant tant au regard des besoins locaux qu’au regard de l’apport – déjà considérable – de nos quatre premiers PUPH aussi bien à La Réunion qu’à Mayotte, aussi bien au sein du CHU que dans la construction de ses partenariats.

Des ambitions pour 2013

Sur le plan opérationnel, 2013 devra décliner les orientations stratégiques du CHU de La Réunion, notamment à travers la mise en œuvre de ses politiques institutionnelles.

Il s’agit bien sûr d’affirmer la vocation universitaire de l’établissement par la réalisation de nombreux projets renforçant le niveau de recours et de référence de l’établissement et participant à l’amélioration de la qualité et de la sécurité de la prise en charge du patient.

Mais il convient également de déployer une politique ambitieuse du CHU en matière de recherche, d’enseignement et de coopération.

La recherche au CHU de La Réunion se doit d’afficher une cohérence autour de thématiques fortes, qui visent à l’excellence, tout en prenant appui sur les particularités de La Réunion et de l’océan Indien.

Des projets dans l’enseignement

Dans le domaine de l’enseignement, et après l’ouverture de la 3e année des études médicales à La Réunion en septembre 2012, il s’agira de soutenir le déploiement des études médicales en coordination toujours étroite avec l’UFR de Santé.

Mais il conviendra également d’accompagner le développement de l’enseignement des instituts d’études en santé (IES) du CHU, notamment dans le cadre du processus d’« universitarisation » de ces instituts, l’amélioration des conditions d’études des IES du site nord (transfert attendu sur le terrain du Camp Ozoux en 2013). Le CHU aura également à accompagner l’engagement du projet de création d’un Institut supérieur de management en santé de l’océan Indien qui a vocation à former les cadres des établissements sanitaires et médico-sociaux de La Réunion, de Mayotte, avec une forte collaboration des pays de la région.
L’ouverture sur le monde

Sur le plan de la coopération internationale, en 2012, les Seychelles ont conclu avec le CHU une nouvelle convention de coopération. Avec l’Afrique du Sud, la Ville de Durban a scellé un nouveau partenariat avec le CHU, en lien avec la Ville du Port, par une lettre d’intention qu’il conviendra de traduire par des actions concrètes. 2013 devrait enfin amplifier l’ouverture du CHU dans la zone Asie/océan Indien avec la prise de contacts avec de nouveaux pays tels que la Chine et l’Inde.


Kanalreunion.com