Santé

Un tiers des cancers peuvent être prévenus

Journée mondiale de lutte contre le cancer

Témoignages.re / 5 février 2016

A l’occasion de la Journée mondiale du cancer, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon a appelé jeudi à faire plus pour mettre un terme aux trop nombreuses tragédies que provoque ce type de maladie, soulignant qu’environ un tiers des cancers peuvent être prévenus.

« Nous devons faire plus pour mettre un terme aux trop nombreuses tragédies que provoque le cancer. Environ un tiers des cancers peuvent être prévenus, et d’autres peuvent être guéris s’ils sont diagnostiqués et traités suffisamment tôt. Et quand leur cancer a atteint un stade avancé, les patients devraient pouvoir bénéficier de soins palliatifs », a dit hier le secrétaire général de l’ONU, dans un message publié à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer.

Le cancer touche tous les pays, mais parmi eux ce sont les pays les plus démunis qu’il frappe le plus violemment. Ainsi, dans le cas du cancer du col de l’utérus, plus de huit femmes sur dix chez qui ce type de cancer a été récemment diagnostiqué et neuf femmes sur dix qui en meurent se trouvent dans les pays les plus pauvres du monde.

Des succès ont été obtenus par les campagnes de dépistage du cancer de l’utérus dans de nombreux pays à revenu élevé.

Selon le Secrétaire général, il faut reproduire ces succès dans les États à faible revenu, où ce type de cancer est l’un des plus courants chez les femmes.


Kanalreunion.com