Santé

Une plateforme commune pour les appels d’urgence

Signature de convention entre le SDIS et le CHU

Témoignages.re / 4 septembre 2013

Acteurs majeurs des premiers secours, le SDIS de La Réunion (46.000 sorties 2012 pour environ 300.000 appels téléphoniques reçus) et le SAMU (200.000 appels téléphoniques traités par an) ont émis la volonté partagée de doter le Département de La Réunion, dans les prochains mois, d’un site unique où seront reçus l’ensemble des appels 15, 18 et 112 afin d’améliorer la réponse à apporter aux secours d’urgence. Le service sera opérationnel en 2016. Une convention a été signée hier entre les deux acteurs.

JPEG - 51.1 ko
Signature de la convention par Nassimah Dindar et David Gruson, président du CHU de La Réunion.

Le CHU de La Réunion et le SDIS 974 s’associent, avec le soutien de l’Agence de Santé Océan Indien, afin de créer une plateforme unique 15-18, constituée d’un centre d’appel commun aux deux numéros localisé sur un même site. L’objectif principal est de favoriser la rapidité de prise en charge des secours d’urgence à La Réunion et d’assurer une régulation médicale efficace et adaptée pour tous les appels reçus.

Face à la complémentarité de leurs activités de service public, les deux acteurs ont, d’un commun accord, décidé d’installer les locaux de la plateforme 15-18 au CHU Hôpital Félix Guyon, dans les futurs locaux du bâtiment soins critiques.

Cette collaboration a pour but d’offrir le meilleur service possible au public réunionnais, de faciliter la coordination entre les différents partenaires et d’optimiser les moyens mis en œuvre en cas de situation de crise. C’est aussi le moyen d’améliorer les outils informatiques pour une meilleure gestion des opérations.

Avec 500.000 appels par an, le SDIS et le SAMU ont décidé de fédérer leurs moyens pour offrir aux Réunionnais une meilleure réponse pour toutes les urgences.

Après s’être réjouit de l’aboutissement de cette plateforme qu’elle sollicite auprès de l’Etat depuis plusieurs années, Nassimah Dindar, Présidente du Conseil général, Présidente du Conseil d’administration du SDIS et Présidente du Conseil de Surveillance du CHU, a indiqué qu’avoir une gestion commune des appels avec des professionnels du secours, des médecins au bout de la ligne, c’est rendre aux usagers les choses beaucoup plus faciles.

« Aujourd’hui, le SDIS compte 8 centres sur l’île et reçoit à lui seul 300.000 appels par an. Il réoriente souvent ses appels. En 2016, cette plateforme commune sera opérationnelle avec des moyens humains certes, mais également un outil informatique interconnecté qui facilitera grandement le travail. Elle permettra une orientation plus rapide des usagers, une réponse plus adaptée tant en qualité qu’en réactivité. Si la culture des deux corps est différente, la finalité est la même, à savoir sauver des vies  », a-t-elle précisé.

Pour Jean-Luc Marx, Préfet de La Réunion, cette plateforme est un important chantier dont les travaux commenceront l’année prochaine : «  55 millions d’investissement, ce qui est non négligeable pour l’économie réunionnaise, avec environ une centaine de professionnels, des sapeurs-pompiers, des médecins affectés à cet ensemble. C’est une performance, un défi que relèveront les équipes  ».


Kanalreunion.com