Santé

Une semaine pour s’informer et lutter contre le sida

Journée mondiale de lutte contre le sida

Témoignages.re / 27 novembre 2012

A l’approche de la journée mondiale de lutte contre le sida, qui aura lieu le samedi 1er décembre, les acteurs de la santé sexuelle renouvellent leur appel à la plus grande vigilance dans les comportements sexuels et invitent la population à se faire dépister. Tout au long de cette semaine, des actions de prévention et de sensibilisation sont mises en place dans le département. A La Réunion, l’épidémie du VIH/Sida est contenue mais en augmentation douce chaque année. A ce jour, 770 patients sont suivis par les antennes Nord et Sud du CHU (centre hospitalier universitaire), dont 21 étrangers.

JPEG - 35.9 ko

Durant cette semaine, les acteurs de la santé sexuelle organisent plusieurs actions dans le but d’inviter le grand public à se faire dépister. Il s’agit aussi d’appeler à la vigilance dans les comportements sexuels afin de réduire la transmission des infections sexuellement transmissibles. Ces actions seront également l’occasion d’effacer l’image négative et caricaturale de la personne séropositive dans les sociétés.

A La Réunion, à ce jour, ce sont environ 770 patients qui sont suivis par les antennes Nord et Sud du CHU, dont 21 étrangers, essentiellement originaires de la zone Océan Indien (Maurice, Madagascar, Comores et Seychelles). Cela concerne 542 hommes et 228 femmes.

Depuis l’avènement des trithérapies, et malgré l’arrivée de nouveaux patients, la file active vieillit d’un an chaque année : l’âge moyen actuel des patients est de 46 ans. La catégorie des 30-40 ans est la plus concernée, et les patients les plus touchés ont entre 40 et 50 ans. Le plus jeune patient a 5 mois et le plus âgé 85 ans.

A noter qu’en 2012, toutes les femmes de la file active ayant souhaité avoir un enfant et étant suivies et traitées, n’ont pas contaminé leur enfant.

Contrairement aux idées reçues, le mode de transmission majoritaire constaté reste l’hétérosexualité, responsable de 55,71% des transmissions. La transmission homo-bisexuelle est le second mode de contamination (34,42%). Cependant, le nombre absolu d’homo/bisexuels dans la population de l’île est faible par rapport à la population hétérosexuelle.

Cette année 2012, 36 nouveaux patients ont été découverts séropositifs, dont 8 ont atteint le stade sida (22%). Ce diagnostic à un stade tardif incite au dépistage.

Le nombre de décès est stable. Ce sont 7 patients qui sont décédés cette année 2012.

Des actions et une journée de dépistage anonyme

Pour parvenir à faire entendre leur message de lutte et de prévention, les acteurs de la santé sexuelle organisent différentes actions tout au long de la semaine.

L’association Rive organise notamment une journée de dépistage anonyme et gratuit le mercredi 28 novembre de 9 heures à 17 heures dans le haut de la rue Maréchal Leclerc à Saint-Denis, au début de la rue piétonne, à proximité de la boutique Kim.

Toujours à l’initiative de Rive, deux concerts de musique classique sont également prévus le samedi 1er décembre à 20 heures au Téat Champ Fleuri, et le dimanche 2 décembre à 17 heures à la salle Gramoun Lélé à Saint-Benoît, l’objectif pour l’association étant de récolter des fonds au profit des personnes vivant avec la VIH.

Par ailleurs, le samedi 1er décembre, un rassemblement est prévu à 15 heures à la cathédrale de Saint-Denis, en présence du groupe de dialogue interreligieux. Cette rencontre regroupant différents chefs religieux est un appel à la fraternité et à la solidarité, qui rendra hommage aux personnes décédées du sida mais aussi aux personnes vivant avec le VIH. Ce moment de partage est ouvert à tous, quelles que soient ses croyances. Deux personnes vivant avec le VIH partageront un temps de parole et apporteront leur témoignage. « Ce moment fort n’est pas le lieu de revendications et d’actions militantes », précise l’association Rive.

A noter également, un jardin thérapeutique situé au niveau du service d’immunologie de CHU de Bellepierre dans le prolongement de l’espace Rive sera inauguré le 30 novembre. Cet espace sera accessible aux patients en visite en hôpital de jour et à leurs accompagnants (famille, amis), mais aussi au personnel soignant, à l’animateur et aux bénévoles de l’association Rive. Il permettra la tenue de divers ateliers et favorisera, dans un cadre convivial, les échanges et rencontres.

Par ailleurs, du 26 novembre au 1er décembre, les animateurs de l’ARPS (association réunionnaise pour la prévention des risques liés à la sexualité) renforceront leur présence sur le terrain pour répondre au mieux aux attentes du public. Le but est d’aller à la rencontre de la population afin d’informer le plus grand nombre sur les risques liés à la sexualité et les moyens de s’en prémunir. De la documentation et des préservatifs seront mis gratuitement à leur disposition.

L’ARPS tiendra des stands de prévention au Jardin de l’Etat à Saint-Denis le mercredi 28 novembre de 9 heures à 16 heures, sera sur la plage de l’Ermitage le samedi 1er décembre de 13h30 à 17 heures et sur le marché nocturne de Saint-Denis le même jour de 19 heures à 23 heures. L’ARPS sera également présente, en partenariat avec la Caravane Santé, sur Saint-Paul le 30 novembre sur le marché et le 1er décembre à la gare routière de 8h30 à 16h30.

Durant cette semaine, l’association élargit par ailleurs ses permanences TROD (test rapide d’orientation diagnostic) du sida. Pour rappel, il s’agit d’un dépistage rapide et fiable, réalisé en toute confidentialité par les animateurs et les bénévoles formés.

(Source Imaz Press Réunion)


Kanalreunion.com