Santé

« Une société d’inclusion et de solidarité ou une société d’exclusion et d’isolement ? »

Bilan de la 1ère Journée de Réhabiliation Psycho-sociale de l’océan Indien :

Témoignages.re / 18 septembre 2015

La réhabilitation psychosociale intéresse la démarche de retour au sein de la communauté des personnes qui vivent une problématique psychiatrique. Une journée sur ce thème avait lieu vendredi dernier à Saint-Gilles, avec la participation de Marianne Farkas, spécialiste de l’Université de Boston.

Vendredi 11 septembre 2015 s’est déroulé à l’hôtel le Récif la 1ère journée de réhabilitation psychosociale de l’océan Indien. Cette manifestation organisée dans le cadre des 10 ans de la délocalisation de l’Établissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSM-R) et de la création du service de réhabilitation psychosociale (S2R), clôture l’invitation par M. Laurent BIEN, Directeur de l’EPSM- R et le Dr Philipe BENICHOU, Président de la Commission Médicale d’Établissement (CME), de Mme Le Professeur Marianne FARKAS, responsable du service de rehabilitation psychosociale de l’universite de Boston (Etats-Unis) et reconnue mondialement pour son expertise dans ce domaine.

Cette journée, initiée par le Dr Georges ONDE, chef de Pôle Intersectoriel, et par le Dr Benjamin BRYDEN, chef du service de réinsertion et de réhabilitation psychosociale (S2R), a été l’occasion de rassembler les usagers, leurs représentants et les différents partenaires des champs du social, du médicosocial et du sanitaire qui les accompagnent dans leur réinsertion communautaire.

La 1ère journée de réhabilitation psychosociale de l’océan Indien, qui a associé professionnalisme et convivialité, a réuni plus de 100 personnes pour rendre compte d’un dynamisme régional porteur d’espoir pour les personnes souffrants de troubles psychiques et leurs proches.

Madame Marianne FARKAS, après avoir partagé son expertise et fait part de la cohérence des pratiques locales, a synthétisé les enjeux de la réhabilitation psychosociale sur l’île de La Réunion en posant la question suivante :

« Voulons nous une société d’inclusion et de solidarité ou une société d’exclusion et d’isolement ? Les différentes expériences et programmes que je vous ai présenté sont des outils éprouvés sur différents territoires, mais ils ne pourront vous être utiles qu’une fois ce questionnement fondamental abordé. L’emploi, le logement et l’éducation sont autant de sujets qui touchent toute la population, incluant celle qui souffre de troubles psychiques. C’est pour cette raison que les réponses en matière de réhabilitation psychosociale ne pourront être apportées que dans une démarche globale. »


Kanalreunion.com