Union européenne

1,1 milliard d’euros de l’Europe pour La Réunion grâce au travail d’Elie Hoarau et de Younous Omarjee

Les gestionnaires du FEDER seront-ils à la hauteur du combat victorieux des députés réunionnais au Parlement européen ?

Témoignages.re / 12 décembre 2014

Le travail d’Elie Hoarau et de Younous Omarjee au Parlement européen permet à La Réunion d’avoir droit à 1,1 milliard d’euros pour financer des actions de développement. Il a en effet fallu batailler pour que dans un contexte de restriction budgétaire, l’Union européenne accorde une telle enveloppe à La Réunion. La responsabilité des gestionnaires de ce fonds est écrasante, sauront-ils être à la hauteur des combats menés par les députés réunionnais pour que cette somme puisse bénéficier au pays ? Voici le communiqué de l’Union européenne annonçant l’information.

JPEG - 75.6 ko
Photo Toniox

La Commissaire européenne à la politique régionale, Corina Cretu, a approuvé aujourd’hui le programme opérationnel pour la Réunion qui définit la manière dont le Fonds européen de développement régional (FEDER) sera investi entre 2014 et 2020 dans cette région.
 
L’Union Européenne investira environ 1,1 milliard d’euros avec pour objectifs principaux le développement économique et la création d’emplois dans cette région qualifiée de moins développée. Cela passera notamment par une augmentation de la part "Recherche et Innovation", la création d’organismes d’éducation et de formation, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, le développement des infrastructures de très haut débit, de transport et de traitement des eaux et le développement urbain. La lutte contre le changement climatique par des mesures de prévention des risques et de transition énergétique est aussi une priorité puisqu’elle représente 23% du budget alloué. 
 
La Commissaire Corina Cretu a commenté l’adoption de ces programmes : "Avec un taux de chômage de près de 30%, la création d’emplois est la priorité numéro 1 pour la Réunion. Une grande partie des fonds européens seront investis dans le tissu économique local et dans la formation professionnelle. Mais ces défis à court terme ne doivent pas nous empêcher de regarder vers l’avenir ; c’est pourquoi les fonds européens viendront aussi soutenir la transition énergétique sur l’île, ainsi que la généralisation du très haut débit.
 
Le programme prévoit que l’utilisation des investissements parviendra d’atteindre notamment les résultats suivants :
 

  • 126 entreprises créées entre 2010 et 2020.
  • 63% d’entreprises et de foyers en plus connectées à un réseau à très haut débit
  • Une augmentation de 4,5 MW de la production d’énergie provenant de sources renouvelables
  • Une augmentation de l’efficacité énergétique dans le logement pour 9600 ménages supplémentaires
  • Réduire le volume de déchets ultimes de 25 tonnes
  • Augmenter de 42 à 74% la population bénéficiant du traitement d’eau potable dans les réseaux desservant plus de 5000 habitants ;
  • Faire bénéficier 7000 élèves et étudiants en plus des nouvelles structures d’éducation et de formation.
  • Croissance du trafic portuaire de 69 000 conteneurs supplémentaires qui transiteront par le port de la Réunion.
     

Contexte :  

La Réunion est une Région Ultra Périphérique au même titre que les autres départements d’Outre-Mer français. A ce titre, elle bénéficie d’une allocation spécifique de 190,2 millions EUR comprise dans le 1,1 milliards d’euro.
La Réunion est qualifiée de "région moins développée" car son PIB par habitant est inférieur à 75% à la moyenne de l’UE 27 (Croatie non comprise).


Kanalreunion.com