Union européenne

La Commission européenne reconnaît le rôle moteur des organisations d’AfOA-OI pour l’intégration régionale

11ème Fonds européen de développement

Témoignages.re / 23 septembre 2013

Dans le cadre de la programmation du 11ème Fonds européen de développement (FED), jeudi 19 septembre, à Bruxelles, les secrétaires généraux des organisations régionales d’Afrique orientale, australe et de l’océan Indien (AfOA-OI) ont discuté des modalités de cette enveloppe d’aide avec les représentants du Service d’Action extérieure (SAE) et de la Direction du Développement et de la Coopération (DEVCO) de la Commission européenne.

JPEG - 38 ko
Gervais Ngakadu, Ambassadeur du Comesa, Richard Sezibera, Secrétaire général de l’EAC et président du CIRC, Mahboub Maalim, Secrétaire général de l’IGAD, et Jean-Claude de l’Estrac, Secrétaire général de la COI.

A cette occasion, ils ont rappelé le rôle moteur de leurs organisations pour la gestion de ces fonds en faveur de l’intégration régionale, rôle que reconnaît l’Union européenne. En outre, les Secrétaires généraux et les représentants de la Commission européenne ont convenu de tenir la prochaine réunion du Comité interrégional de coopération (CIRC) à Maurice, du 12 au 15 novembre prochains.

Le Secrétaire général de la Commission de l’océan Indien (COI), Jean-Claude de l’Estrac, a été désigné par ses homologues [1] pour faire le plaidoyer de la région lors de la séance de travail avec les directions du SAE et du DEVCO de la Commission européenne ce jeudi 19 septembre à Bruxelles. D’emblée, il a rappelé le rôle de premier plan des organisations de l’AfOA-OI en faveur de l’intégration régionale et du développement, ce qui a été démontré lors d’actions conjointes menées tout au long de la semaine à Bruxelles [2]. Parlant au nom des quatre organisations réunies sous le CIRC, Jean-Claude de l’Estrac a plaidé pour que « le rôle central de nos organisations régionales soit clairement défini et indiqué dans les lignes directrices de la Commission européenne et dans le Programme indicatif régional du 11 ème FED que nous signerons » , ce qui n’est pas tout à fait explicite dans les documents circulés jusqu’à présent.

Richard Sezibera, Secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et président en exercice du CIRC, a quant à lui souligné la capacité des organisations régionales à conduire des projets d’envergure qui « poussent l’agenda des États membres en matière d’intégration régionale ».

Francesca Mosca, Directrice pour l’Afrique sub-saharienne et les ACP à la direction du DEVCO de la Commission européenne, s’est voulue rassurante : « La Commission européenne reconnaît le rôle actif et essentiel de vos organisations. Vous restez aux commandes de l’intégration régionale » .

Et Keon Vervaeke, directeur auprès du SAE, de préciser : « Vous restez nos premiers interlocuteurs en ce qu’il s’agit de l’intégration régionale. Vos organisations sont une pièce indispensable dans l’architecture de l’aide européenne au développement ».

Lors d’une rencontre avec la presse européenne et africaine au Press Club Brussels Europe , à laquelle ont aussi participé d’anciens parlementaires, des diplomates et chefs d’entreprise, Jean-Claude de l’Estrac a dit son appréciation, et celle de ses homologues de l’AfOA-OI, de cette première étape des discussions sur le 11ème FED. « La Commission européenne nous a assuré que les organisations régionales restent aux commandes de l’intégration régionale. Le rôle fondamental de nos organisations étant reconnu et réaffirmé, nous envisageons la suite des discussions pour la programmation du 11 ème FED avec sérénité ».

Les discussions entre la COI, le COMESA, l’EAC et l’IGAD portant sur les priorités sectorielles qui devront figurer dans le Programme indicatif régional du 11ème FED vont se poursuivre lors de la réunion du CIRC — mécanisme de coordination qui réunit les quatre organisations et l’UE — qui se tiendra à Maurice du 12 au 15 novembre 2013. Ce sera également l’occasion pour Richard Sezibera, Secrétaire général de l’EAC, de faire le bilan de sa présidence au CIRC et de passer le témoin à Mahboub Maalim, Secrétaire général de l’IGAD.

[1Richard Sezibera, Secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Ast (EAC) et président du CIRC, Mahboub Maalim, Secrétaire général de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD, corne de l’Afrique), et Gervais Nkanagu, ambassadeur, représentant le Marché commun d’Afrique australe et orientale (COMESA).

[2A ce sujet, voir le livret “COI-UE : Ensemble pour le développement durable et solidaire de l’Indianocéanie”, http://economy.ioconline.org/fileadmin/Communique/Livret_UE_COI_Bruxelles_17sept13.pdf


Kanalreunion.com