Union européenne

« Le Parlement européen obtient de nouvelles avancées pour la protection des bananes RUP »

Mondialisation

Témoignages.re / 15 décembre 2016

Au Parlement européen, les élus se mobilisent pour faire entre la voix des outre-mer dans les négociations par l’Union européenne d’accords commerciaux impliquant nos pays. C’est ce que rappelle ce communiqué diffusé hier par Younous Omarjee au sujet de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et trois pays d’Amérique latine, dont l’Equateur, premier exportateur mondial de banane.

JPEG - 30 ko
Younous Omarjee, député de l’Union des Outre-mer.

Le Parlement européen a ratifié ce mercredi 14 décembre l’entrée de l’Équateur dans l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et les pays Andins, conclu avec le Pérou et la Colombie depuis 2012.

Cependant avant de se prononcer sur l’entrée de l’Équateur, 1er exportateur mondial de bananes, dans cet accord de libre-échange, les Députés européens se sont mobilisés pour mettre au cœur des discussions la question de la protection des bananes RUP et les amendements portés par Gabriel Mato, Younous Omarjee et Louis-Joseph Manscour.

Par cette mobilisation sans faille du Parlement européen en faveur des RUP, nous avons réussi mardi après-midi à obtenir, à 24 heures du vote, le retour à la table des négociations interinstitutionnelles qui s’est conclu par des avancées significatives et sans précédent. Parmi ces novations : la semi-automaticité du déclenchement des clauses de sauvegarde, le suivi mensuel des évolutions du marché de la banane, un mécanisme d’alerte précoce, l’engagement de la Commission de renégocier avec le Pérou, la Colombie et l’Équateur la prorogation des clauses de sauvegarde après 2020.

Younous Omarjee a tenu à remercier « l’ensemble tous ceux qui ont contribué à ce résultat », tout en rappelant que « la bonne méthode aurait été d’intégrer très en amont, dans la négociation de cet accords et des précédents, la protection des bananes des RUP ». (…) Il n’en reste pas moins que ces accords de libre-échange placent les productions communautaires des régions ultrapériphériques dans une position plus grande de fragilité.


Kanalreunion.com