Union européenne

Le rapport d’initiative sur les RUP du Député européen Younous Omarjee largement adopté en commission REGI du Parlement européen

Politique régionale

Témoignages.re / 15 février 2014

Les membres de la commission du développement régional (REGI) au Parlement européen ont adopté le rapport d’initiative de Younous Omarjee, mardi 11 février, par 31 voix pour et 2 voix contre. Voici le communiqué du secrétariat parlementaire du député.

JPEG - 44.9 ko
Younous Omarjee, député de l’Alliance des Outre-mer au Parlement européen.

Ce rapport entend dépasser les visions actuelles de l’Union européenne et des États membres à l’égard des Régions Ultrapériphériques (RUP). Il demande en substance que les RUP ne bénéficient pas uniquement des fonds de la politique de cohésion, au titre de la solidarité, mais qu’elles s’inscrivent aussi dans les autres politiques et programmes de l’UE (recherche, énergie, culture, éducation, PME, transports, télécommunications, environnement).

En effet, force est de constater aujourd’hui que les RUP, du fait de leur éloignement et des autres contraintes qui les caractérisent, ont trop peu émargé dans certains programmes de l’Union.
Par ce nouveau rapport, il s’agit donc de briser l’isolement des RUP et de les aider à surmonter leurs handicaps structurels en les insérant mieux dans les stratégies européennes et en tirant parti de leur capacité de rayonnement européen dans d’autres parties du globe. Il s’agit aussi de rappeler que le soutien de l’Union européenne aux Régions Ultrapériphériques se fera au bénéfice de l’ensemble de l’Union européenne dans la réalisation de ses propres objectifs en termes de croissance, de recherche, d’innovation, de rayonnement et de participation à la résolution des grands défis planétaires.

Qu’il s’agisse du dialogue avec les pays ACP, de la lutte contre le changement climatique, de la sauvegarde de la biodiversité, de la protection des récifs coralliens, de la santé, du maintien des langues régionales ou de la diversité culturelle, le Député européen soutient que l’Union européenne n’en est que plus forte avec ses Régions Ultrapériphériques pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixées dans ces domaines. Selon Younous Omarjee, investir dans les RUP, prendre conscience de leurs apports et de leur place, c’est investir dans le devenir d’une Union européenne à l’avant-garde des défis planétaires.

Le rapport détermine ainsi, politique par politique, des pistes pour mieux combiner les divers fonds et programmes européens afin de mettre en valeur le potentiel des RUP, leurs capacités d’innovation et leurs domaines d’excellence et d’assurer ainsi leur développement durable. Il propose la création de programmes et d’outils ad-hoc qui permettront aux RUP d’être à la pointe dans des domaines clés des stratégies de l’UE pour 2020, telles que l’espace, l’observation des risques naturels, la recherche marine et l’adaptation aux changements climatiques et de prendre la place et la dimension qui sont les leurs dans l’Union européenne afin que ces nouveaux défis communs puissent être relevés.

« Par ce vote à la quasi-unanimité, je suis ravi de la confiance qui m’est accordée en faveur des RUP au sein de l’ensemble des groupes politiques de la commission REGI au Parlement européen », se félicite Younous Omarjee.

Avec ce rapport le Député européen appelle à un véritable changement dans les politiques européennes dès 2014, afin de donner vie à ces atouts et à cette chance que constituent ces régions pour l’UE. « Il est temps que l’Europe fasse des outremers une composante de toutes ses politiques et de ses perspectives intrinsèques de développement », souligne le Député.

Il reste désormais au Parlement européen à adopter le rapport lors de la prochaine session plénière fin février.


Kanalreunion.com