Union européenne

Notre intégration à l’Europe avec nos spécificités au centre du débat

Pédro Solbes rencontre Elie Hoarau avant de venir à La Réunion

Témoignages.re / 5 mai 2011

Chargé par la Commission européenne d’étudier l’impact des politiques européennes sur les régions ultrapériphériques, Pédro Solbes, ancien ministre espagnol et ancien Commissaire européen, est arrivé hier à La Réunion pour une visite de deux jours. Avant de venir dans notre île, Pédro Solbes a rencontré mardi les huit députés des Régions ultrapériphériques, dont Élie Hoarau. Le député de la section océan Indien a exposé le problème de la double intégration de nos régions : comment faire pour que notre intégration à l’Union européenne et le respect de nos spécificités soient un succès et non pas un problème ? Voici un communiqué de son secrétariat parlementaire rendant compte de cette rencontre.

La Commission européenne a souhaité lancer la réalisation d’une étude sur les conséquences du marché intérieur sur les Régions Ultrapériphériques ainsi que sur les moyens de mieux intégrer les Régions Ultrapériphériques au marché intérieur de l’Union européenne.
Pédro Solbes (ancien Ministre espagnol et ancien Commissaire européen) est en charge pour la Commission européenne de la conduite de cette étude a souhaité avant d’entamer un tour des Régions Ultrapériphériques rencontrer les huit Députés européens des Régions Ultrapériphériques ce mardi 3 Mai. Le Député Elie Hoarau a participé à cette rencontre. Pédro Solbes sera à La Réunion pour différentes rencontres ce mercredi 4 et ce jeudi 5 mai.
Pédro Solbes a souhaité durant cette rencontre présenter aux Députés européens son projet. Il souhaite trouver les moyens qui permettront aux Régions Ultrapériphériques de tirer meilleur avantage du marché commun, il a notamment insisté sur le fait que les nouvelles technologies, les énergies renouvelables et certaines catégories de services constituaient des chances non négligeables pour l’Outre-mer européen. Si les contraintes permanentes des RUP ne pourront jamais disparaître, il est possible pour les RUP de les dépasser sans en être pénalisé et ainsi tirer plein profit du grand marché communautaire, a-t-il indiqué aux Députés.
Pédro Solbes a ensuite voulu entendre le point de vue des différents députés européens. Le Député Elie Hoarau a alors exposé le problème de la double intégration à laquelle doivent faire face les RUP : d’un côté, mieux s’intégrer dans le marché intérieur et, de l’autre côté, réussir à s’intégrer dans l’espace géographique qui est le leur. Un exercice chargé de contradiction et de difficulté qui nécessitera pour le Député la mise en œuvre de nouveaux outils adaptés aux RUP, à l’instar de l’Octroi de mer ou encore du POSEI, pour que ce nouveau défi de la double intégration soit un succès, et non un problème venant s’ajouter aux difficultés actuelles.
Pour le Député, l’article 349 demeure l’une des clefs essentielles de la mise en œuvre d’un outil nouveau qui serait adapté aux RUP et qui pourrait leur permettre de tirer meilleur avantage du grand marché intérieur de l’Union européenne, tout en les protégeant des conséquences des accords APE que l’UE passe avec les pays ACP sans tenir compte de leur impact sur les économies des RUP.


Kanalreunion.com