Union européenne

Parlement européen : Elie Hoarau appelle au rassemblement pour défendre les intérêts de La Réunion

Politique de cohésion : des avancées importantes obtenues par la lutte doivent être concrétisées

Témoignages.re / 27 mai 2011

La Commission Développement régional du Parlement européen a adopté hier à la quasi-unanimité trois rapports très importants pour notre pays. Des députés représentant tous les groupes parlementaires ont accepté le maintien de la programmation des fonds européen pour l’après 2013, le principe de la poursuite de l’octroi de mer, celui de l’augmentation des aides spécifiques versées aux agriculteurs des DOM via le POSEI et celui d’une implication des élus locaux dans la gouvernance de POSEI. Rapporteur de deux des trois documents adoptés hier, Elie Hoarau a expliqué les enjeux de cette avancée.

Mercredi et jeudi, la Commission Développement régional du Parlement européen a débattu et a voté sur trois dossiers importants pour La Réunion : le fonds de cohésion, l’octroi de mer et POSEI. Membre de cette Commission, le député réunionnais de la Section Océan Indien, Elie Hoarau, était le rapporteur de deux derniers dossiers. Les députés de cette commission ont voté en faveur du maintien de fonds de cohésion, pour la poursuite du régime dérogatoire qu’est l’octroi de mer, et pour le renforcement de POSEI, les aides spécifiques versées par l’Europe aux agriculteurs des DOM, et notamment de La Réunion.

1,950 milliards d’euros

En tant que Région ultrapériphérique de l’Union européenne, et parce qu’elle est éligible à l’Objectif Convergence, La Réunion reçoit de la part de l’Union européenne une enveloppe de 1,950 milliard sur la période 2007-2013. Dans un contexte budgétaire marqué par la crise économique en Europe, et par l’élargissement à un total de 27 pays, il y a des incertitudes sur l’évolution de la dotation qui permet de financer des chantiers et des formations à La Réunion.

Un pas important a été franchi hier. La Commission Développement régional a en effet estimé que les crédits pour la période 2014-2020 soit au moins égaux que le niveau de 2007-2013. Elie Hoarau fait part de sa satisfaction. Mais il faut encore se battre pour que le Parlement suive l’avis de sa commission, puis pour que la Commission européenne et le Conseil européen composé des chefs d’États et de gouvernement appliquent la décision du Parlement européen. Sachant que la Commission Développement régional est composé de députés issus de tous les groupes du Parlement, et que ce dossier a été voté à l’unanimité, il y a de grandes chances pour que le Parlement soutienne ces mesures, à condition de continuer à se battre pour faire entendre notre voix.

Continuons la lutte

Même résultat pour l’octroi de mer, la Commission Développement régional s’est prononcé pour le maintien de ce dispositif qui permet d’une part de sauver des emplois dans le secteur productif à La Réunion, et d’autre part de donner des moyens financiers aux collectivités afin qu’elles puissent mettre en place des services publics indispensables à la population. À noter que la commission a donné son accord à l’ajout de 200 produits guyanais sur la liste des marchandises exonérées d’octroi de mer.

Dernier point à l’ordre du jour, le POSEI a vu sa fonction confirmée et renforcée. Lors du débat sur ce rapport présenté par Elie Hoarau, les députés ont voté pour une augmentation de 10% de ce fonds qui soutient l’agriculture, et pour la participation des élus locaux à l’élaboration et au suivi de POSEI.

Le prochain rendez-vous aura lieu probablement en juillet, date du débat au Parlement européen sur ces trois dossiers. Pour que le Parlement suive les votes de sa commission et apporte ainsi un soutien décisif aux revendications réunionnaises, Elie Hoarau rappelle toute l’importance de continuer la lutte, sur la base d’une position unitaire dans un large rassemblement.


Kanalreunion.com