Union européenne

Pour des objectifs ambitieux et contraignants en faveur de l’emploi et de la lutte contre la pauvreté

Élie Hoarau au Parlement européen

Témoignages.re / 10 septembre 2010

Suite à la session plénière du Parlement européen qui s’est tenue du 6 au 9 septembre à Strasbourg, voici un communiqué présentant le point de vue d’Élie Hoarau, député des Outre-mers, sur les questions suivantes : des revenus équitables pour les agriculteurs et des prix transparents pour les consommateurs ; des politiques en faveur de l’emploi ambitieuses et contraignantes pour les États-membres ; la résolution sur les Roms et la fustigation par le Parlement européen de l’attitude du gouvernement français.

Durant la session plénière du Parlement qui s’est tenue à Strasbourg du 6 au 9 septembre, Élie Hoarau, député européen a défendu les revenus des agriculteurs et a soutenu un rapport ambitieux portant sur les politiques de l’emploi que les États-membres devront mettre en œuvre d’ici à 2020. Le député Élie Hoarau a aussi défilé mardi 7 septembre dans Strasbourg avec les manifestants protestant contre le projet des retraites tel qu’élaboré par le gouvernement.

Des politiques en faveur de l’emploi ambitieuses et contraignantes pour les États-membres

La Parlement européen a soutenu l’ambition de sa commission parlementaire des Affaires sociales et de l’Emploi en souhaitant imposer au Conseil européen et donc aux Etats-membres de l’Union européenne de se fixer des objectifs ambitieux et contraignants en faveur de l’emploi, de la lutte contre la pauvreté et la précarité.
Élie Hoarau a ainsi déclaré : « élu d’une région ultramarine, je ne peux qu’être sensibilisé aux politiques en faveur de l’emploi et de lutte contre la pauvreté puisque les taux d’emplois dans les DOM sont les plus bas en France (43,9% pour exemple à La Réunion contre 62,3% dans l’UE). Relever ce chiffre de 10% en 2014 et le porter à 75% en 2020 constitue un objectif pour lequel je me suis toujours battu. Cela, d’autant plus qu’il vise principalement les jeunes en difficulté, les femmes et les handicapés. La proposition porte aussi sur la pauvreté et vise la réduction de 25% du nombre des citoyens vivant en dessous des seuils de pauvreté. Ces objectifs devraient mobiliser l’ensemble des forces sociales et politiques françaises pour que l’État mette les moyens nécessaires pour les atteindre dans les délais ».


Des revenus équitables pour les agriculteurs et des prix transparents pour les consommateurs

Élie Hoarau a défendu le rapport sur l’agriculture établissant qu’une nouvelle législation européenne s’avère nécessaire pour assurer un revenu équitable et juste aux agriculteurs, à leurs femmes et aux retraités, ainsi qu’une transparence des prix pour les consommateurs.

Élie Hoarau a souligné que la crise alimentaire mondiale témoigne du mal-fonctionnement des filières agricole et de l’agro-industrie. Le constat ne peut être plus direct : à cause de la spéculation, les producteurs gagnent de moins en moins d’argent et le consommateur paye de plus en plus cher ses produits. Les réseaux de proximité disparaissent peu à peu au profit des réseaux d’écoulement de masse et d’import-export.

Élie Hoarau a aussi insisté sur le faite que nos agriculteurs sont soumis à des normes exigeantes et contraignantes, alors que les accords de libre-échange autorisent l’entrée sur le territoire européen de produits agricoles soumis à aucune norme comparable aux nôtres. Le fonctionnement du marché mondial ne peut être à ce point déséquilibré. Il a enfin conclu sur la nécessité de réformer les règles de ce marché puisqu’il ne répond plus aux objectifs initiaux qu’il est censé servir.


Le gouvernement français montré du doigt suite aux expulsions de Roms

Le député Élie Hoarau a apporté son soutien au vote unanime qui a rassemblé l’ensemble de la gauche européenne ainsi que les libéraux et les centristes sur le rapport sur la situation des Roms en Europe fustigeant l’attitude du gouvernement français. En fin de vote, lorsque la résolution s’est trouvée adoptée à 326 voix contre 261 les députés se sont levés en applaudissant et brandissant des pancartes dans toutes les langues indiquant : égalité de droit pour tous les citoyens.

Le Parlement se déclare vivement préoccupé par les mesures prises par les autorités françaises à l’encontre des Roms et des gens du voyage prévoyant leur expulsion ; le Parlement européen prie instamment le gouvernement français de suspendre immédiatement toutes les expulsions de Roms et demande à la Commission, au Conseil et aux États-membres de formuler la même demande. Le Parlement s’inquiète aussi vivement et en particulier de la rhétorique provocatrice, ouvertement discriminatoire qui a marqué le discours politique au cours des opérations de renvoi des Roms dans leur pays, ce qui donne de la crédibilité à des propos racistes et aux agissements de groupes d’extrême droite ; il rappelle dès lors les décideurs politiques à leurs responsabilités et rejette toute position consistant à établir un lien entre les minorités et l’immigration, d’une part, et la criminalité, d’autre part, et à créer des stéréotypes discriminatoires.


Kanalreunion.com