Union européenne

Un milliard d’euros de l’UE sauvent 22 millions de personnes

Solidarité Nord-Sud

Témoignages.re / 8 décembre 2011

En seulement deux ans, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) sont venus en aide à plus de 22 millions de personnes qui ont été les plus touchées par la hausse des prix des denrées alimentaires, grâce à de généreux financements de la Facilité alimentaire de l’Union européenne (EUFF), a révélé la FAO.

Cette assistance a fourni une preuve tangible que l’investissement dans l’agriculture et la nutrition renforce la sécurité alimentaire mondiale.
Les effets combinés de la hausse des prix des denrées alimentaires en 2007-2008 et la récession financière et économique mondiale ont plongé des millions de personnes dans la pauvreté et la famine.
À la fin de l’année 2008, quand le nombre de personnes malnutries a frôlé le milliard, l’Union européenne a mis en place la Facilité alimentaire d’un milliard d’euros.
Établie en collaboration étroite avec le Groupe spécial de haut niveau de l’ONU sur la crise mondiale de la sécurité alimentaire, cette facilité (EUFF) a distribué 367 millions d’euros par le biais de la FAO, du FIDA et du PAM pour combler l’écart entre les besoins d’urgence à court terme et le développement à plus long terme en boostant la production et la productivité agricoles dans les pays les plus touchés par ces crises.
En fournissant des semences et des engrais de qualité, en améliorant et en construisant des infrastructures et en réduisant l’impact des calamités naturelles, les trois agences ont également contribué à renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition d’environ 22 millions des personnes les plus vulnérables dans 35 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.
Pour la FAO, le financement de l’EUFF de 232 millions d’euros a été le plus gros don individuel de l’Union européenne.
Il a permis à l’organisation d’entreprendre 31 opérations dans 28 pays, touchant ainsi 15 millions de personnes dans les zones rurales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine.
« En créant l’EUFF, l’Union européenne a envoyé un message fort tant aux pays développés qu’en développement, sur le fait qu’il était temps d’unir leurs forces et de ramener l’agriculture, un secteur souffrant de plusieurs décennies de sous-investissement, sur la voie de la lutte contre la pauvreté et la famine », a déclaré le directeur général de la FAO, Jacques Diouf.
Grâce au financement de l’EUFF s’élevant à 56 millions d’euros, le FIDA a renforcé l’accès à long terme à l’alimentation et à la sécurité alimentaire à plus de 500.000 ménages dans 11 pays à travers l’Asie et l’Afrique.
« La Facilité alimentaire de l’Union européenne a été un instrument important pour réagir à l’instabilité des prix des denrées alimentaires et à la crise économique », a déclaré Kevin Cleaver, directeur des programmes du FIDA.

470.000 euros pour le développement durable des îles

L’Union européenne a signé, lundi soir, un accord avec le Département des Affaires Sociales et Économiques des Nations Unies (UNDESA) pour un don de 470.000 euros en vue d’aider les Petits États Insulaires en Développement (PEID) d’Afrique de l’Est et du Sud (Zanzibar, Comores, Madagascar, Maurice et Seychelles) à mettre en oeuvre la Stratégie du développement durable adoptée en 2005.
« Ce don va renforcer le partenariat entre les deux parties dans le développement durable des PEID dans la région », a déclaré le chef de la délégation de l’Union européenne dans l’océan Indien, Alessandro Mariani.
Ce financement de 470.000 euros couvre, a-t-il indiqué, le développement d’un système de contrôle et d’évaluation pour la mise en oeuvre de la Stratégie pour les PEID aux niveaux national, régional et international. Cette stratégie adoptée en 2005 à Maurice avait identifié 20 priorités pour les PEID concernant l’environnement, le changement climatique, la préparation aux désastres, le transport et l’énergie.


Kanalreunion.com