La Réunion dans "Témoignages"

250.000 tonnes de sucre, c’était possible

Les conséquences de la concentration de l’industrie

Témoignages.re / 6 novembre 2007

La fermeture de l’usine de Stella avait été évoquée à l’Assemblée nationale par le député PCF Kalinsky. À la question de ce dernier sur les conséquences de la fermeture de Stella, le gouvernement répond alors par des contrevérités. Rendant compte de ce débat, "Témoignages" publie le résultat de toutes les campagnes sucrières entre 1959 et 1977, et constate que les fermetures d’usines ont un rôle considérable dans la diminution des apports en cannes.

PDF - 476.7 ko

Avant la fermeture de Vue-Belle, et sans irrigation, les planteurs de l’Ouest produisaient 315.000 tonnes de cannes livrées dans trois usines : Vue Belle, Stella et Savanna. Ce chiffre ne sera plus jamais atteint, écrivait "Témoignages", du fait de la fermeture de Vue-Belle. Depuis, les usines de l’Ouest ont fermé l’une après l’autre, et les terres qui les entouraient voient peu à peu leurs cannes disparaître. Où sont en effet les cannes qui se situaient autour de Stella ?
Les fermetures des usines sont un des facteurs qui contribuent à la campagne sucrière désastreuse que La Réunion connaît cette année. En 2007, on est bien loin des campagnes de la deuxième moitié des années 60 et des années 70. Pourtant à cette époque, pas de mécanisation et pas d’irrigation, mais davantage de surfaces pour la canne.