La Réunion dans "Témoignages"

66% de la bagasse et de la mélasse à Maurice

Manuel Marchal / 11 avril 2009

PDF - 558.1 ko

Ce 28 décembre 1974, "Témoignages" évoque plusieurs articles intéressants sur des thèmes qui 35 ans plus tard nous concernent toujours. C’est tout d’abord le remplacement du franc CFA par le franc français. C’est ensuite la hausse des prix. Les pourcentages évoqués sont impressionnants.
"Témoignages" apporte aussi un éclairage sur les conséquences des accords de 1969 et compare la situation du planteur réunionnais à celle de son camarade mauricien. Tout comme le sucre réunionnais, le sucre mauricien est vendu à cette époque sur le marché européen à un prix fixe garanti.
"Témoignages" rappelle qu’en plus d’une part des bénéfices tirés du sucre, le planteur mauricien a droit à 66% des revenus tirés de la mélasse, à 66% des bénéfices réalisés grâce à la valorisation de la bagasse, et à la totalité de l’écume. C’est ce qui fait toute la différence entre le planteur réunionnais et le planteur mauricien. Cette différence est toujours là : à Maurice, les planteurs sont des actionnaires des usines, pas à La Réunion.
À partir de là, ils touchent immédiatement le bénéfice de tout progrès accomplis dans le domaine industriel.

M.M.