La Réunion dans "Témoignages"

L’abrogation de l’Ordonnance Debré

Un autre combat victorieux des Réunionnais

Témoignages.re / 19 octobre 2009

PDF - 605.7 ko
La lutte contre l’Ordonnance Debré
Cliquer sur l’image pour télécharger l’article.

Le 15 octobre 1960, le gouvernement décidait de donner le pouvoir au préfet de La Réunion d’expulser tout fonctionnaire qui était désigné coupable d’opinions politiques différentes de celle du pouvoir parisien, c’était "l’Ordonnance Debré".

Dans cet article publié en 1977, "Témoignages" rappelle la lutte menée par les Réunionnais qui ont été la cible de cette mesure arbitraire, totalement indigne d’une République.

Il a notamment fallu que les Réunionnais fassent une grève de la faim en 1972 pour qu’enfin soit abrogée "l’Ordonnance Debré" en octobre de la même année, soit au bout de 12 années de luttes.

Voici les noms des Réunionnais qui ont été la cible de cette répression : Nelly et Gervais Barret, Clélie et Boris Gamaleya, Cécile et J.Baptiste Ponama, Suzanne et Joseph Quasimodo, Max et Marie-Thérèse Rivière, Roland Robert, Pierre Rossolin, Augusta et Jean Le Toullèc, Bernard Gançarki, Iris et Daniel Lallemand.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • L’abrogation de l’Ordonnance Debré, ce fait de l’Histoire de la Réunion aurait été complètement gommé s’il n’y avait pas eu le journal "Témoignages" pour le relater tant à l’époque qu’au jour d’aujourd’hui.

    C’est sûr, qu’uniquement, cet épisode, qui ne dura pas moins de 17 ans, a laissé à ceux qui ont subi un goût tellement amer, qu’ils auraient droit à une page de notre histoire conservée dans un musée, faut-il encore savoir lequel.

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com