La Réunion dans "Témoignages"

Le traité d’Amsterdam : solidarité des RUP

50 ans de lutte

Manuel Marchal / 23 mai 2009

PDF - 682.5 ko

En 1997 s’était tenue à Amsterdam une conférence intergouvernementale proposant un nouveau traité pour l’Europe. Cette proposition allait donner un fondement juridique à la reconnaissance de la spécificité de La Réunion, de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane, des Açores, des Canaries et de Madère dans l’Union Européenne : c’est le statut de Région Ultrapériphérique, article 299-2 du traité signé en octobre 1997.
Puisque nos îles sont les plus éloignées de l’Europe et qu’elles font partie de l’Union Européenne, alors elles ont droit à des mesures spécifiques pour adapter les politiques européennes.
Ce statut donne une dimension spécifique à ces régions par rapport aux autres qui bénéficient également de fonds structurels pour rejoindre la moyenne européenne en termes de PIB par habitant. Car même si les élargissements successifs de l’Europe depuis 2004 ont intégré à l’Union Européenne des dizaines de régions moins développées que La Réunion, il est une réalité qui ne changera pas : La Réunion sera toujours une des régions les plus éloignées de l’Europe.
La reconnaissance dans les textes européens de cette spécificité, c’est le résultat de combats menés au Parlement européen depuis le 10 juin 1979, date de l’élection de Paul Vergès à Strasbourg.

M.M.