La Réunion dans "Témoignages"

Les victimes de la « traite silencieuse »

Les ravages du BUMIDOM

Manuel Marchal / 31 juillet 2007

En ce mois d’avril 1975, "Témoignages" publie sous la signature d’Alain Lorraine une série d’articles révélant à l’opinion les scandales de l’émigration en France.
Vantée par les "biens-pensants" de l’époque comme la solution pour régler la question de la transition démographique, l’émigration organisée par le pouvoir politique parisien et ses soutiens locaux via le BUMIDOM a débouché sur de nombreux drames.

PDF - 494.4 ko

Combien sont-ils ces Réunionnais à qui l’on avait promis une vie heureuse en France qui ont subi l’exclusion, dans un pays lointain, coupés de leurs racines ?
"Témoignages" donne la parole aux victimes de cette « traite silencieuse », qui a consisté pendant des années à la projection d’une grande partie d’une classe d’âge vers un pays lointain en manque de bras pour réaliser les tâches ingrates.
Cette lutte continuelle pour exiger que le Réunionnais puisse choisir librement de partir tenter sa chance en Europe a permis des avancées considérables. La mobilité d’aujourd’hui n’est plus le transfert massif sans retour possible des forces vives que le pays a subi pendant de trop nombreuses années.
Ces luttes ont permis de faire de la mobilité un moyen pour les Réunionnais de s’ouvrir sur le monde.