La Réunion dans "Témoignages"

Témoignages : 72 ans de luttes pour La Réunion

Témoignages.re / 5 mai 2016

Tout au long de son existence, "Témoignages" a toujours lié luttes immédiates et vision d’avenir, batailles locales et prise en compte du contexte général, régional et mondial.



  • 1947 : Un an après l'abolition du statut colonial
  • 1959 : 17 et 18 mai - Création du Parti communiste réunionnais
  • 1961 : une des nombreuses saisies subie par Témoignages
  • 1963 : 26 juillet - Répression contre le directeur de Témoignages
  • 1974 : célébration du 20 décembre, Fête réunionnaise de la Liberté
  • 1974 : soutien à la lutte des dockers
  • 1975 : la lutte des planteurs
  • 1975 : adoption du Plan de survie publié par le Parti communiste (...)
  • 1976 : pour le respect de la femme réunionnaise
  • 1976 : bataille pour l'égalité
  • 1977 : lutte pour le droit à l'information
  • 1978 : assassinat de Rico Carpaye
  • 1979 : bataille contre l'apartheid
  • 1986 : le chômage
  • 1987 : fête de Témoignages
  • 1987 : Bataille pour l'égalité - démission des députés du PCR
  • 1993 : pour une véritable Justice
  • 1995 : l'égalité pour le SMIC
  • 2000 : accord de coopération entre La Réunion et l'Inde
  • 2004 : victoire de l'Alliance
  • 2007 - 19 janvier : le Socle du développement
  • 2007 - 11 février : adoption de la Plate-forme de l'Alliance
  • 2007 - élection présidentielle

JPEG - 256.1 ko

C’est le vendredi 5 mai 1944 que "Témoignages" a été fondé par le Docteur Raymond Vergès, aidé d’un petit groupe de militants.

Le choix de son titre et de son sous-titre : “Organe de défense des sans défense” montrait la volonté de prendre en compte la réalité coloniale de l’époque afin de la combattre inlassablement et défendre ainsi les couches les plus pauvres. Et dans un même temps, offrir aux Réunionnais les raisons de se rassembler sur des causes justes, qu’elles soient politiques, sociales ou culturelles.

C’est en agissant ainsi que "Témoignages" est devenu l’organe du Rassemblement de l’époque, le CRADS [1], et qu’il a été l’artisan des grandes victoires de 1945 et de 1946.

"Témoignages" s’est consacré à la défense des plus pauvres. Aucun journal n’a joué un rôle aussi grand dans la transformation de la vie quotidienne des Réunionnais.
"Témoignages" a été l’animateur des luttes qui ont accouché de la loi du 19 mars 1946 érigeant la colonie de La Réunion en département. Cette mesure apparaissait alors comme le meilleur moyen d’éradiquer la misère coloniale dans ses effroyables conséquences matérielles, morales et culturelles. Elle devait permettre aux plus pauvres d’accéder aux mêmes droits sociaux en vigueur en France métropolitaine.

Annoncée pour le 1er janvier 1947, cette égalité des droits sociaux, SMIC, Allocations familiales, etc., ne sera obtenue qu’au prix d’un demi-siècle de luttes incessantes.
Aujourd’hui, ayant obtenu que les plus pauvres bénéficient de cette protection relative, ce n’est que justice d’y voir le résultat du combat quotidien mené par "Témoignages".

Durant toutes ces années, ce journal a été le moyen principal qui a permis de lutter pour la défense des libertés à La Réunion.

Lutte contre la fraude pour conquérir la liberté de vote. Luttes pour le respect de la liberté d’opinion et contre l’Ordonnance du 15 octobre 1960 qui condamnait à l’exil les fonctionnaires combattant contre l’injustice. Lutte pour la liberté religieuse qui a permis qu’aujourd’hui toutes les religions soient respectées à La Réunion. Lutte pour le respect de tous les aspects de la culture et de l’identité réunionnaises. Lutte pour la liberté de la presse, qui a vu "Témoignages" subir 43 saisies.

Bien qu’engagé tout entier dans ces luttes à La Réunion, "Témoignages" n’a jamais négligé son devoir de solidarité internationale contre toutes les expressions du colonialisme. Dénonciation de la répression sauvage conduite à l’encontre des patriotes à Madagascar, des guerres menées contre les peuples d’Indochine, d’Algérie, et toutes les exactions impérialistes. Solidarité encore avec les militants anticolonialistes de Martinique, Guadeloupe et Guyane poursuivis devant des tribunaux d’exception.

Parce qu’il a conduit et/ou manifesté sa solidarité active à toutes ces luttes, "Témoignages" a contribué à transformer profondément les mentalités des Réunionnaises et des Réunionnais luttant pour le respect de leur dignité, de leur identité et leur droit à la responsabilité.

À ces luttes sur des problèmes immédiats, "Témoignages" a ajouté simultanément les combats pour l’avenir de La Réunion en soulignant les objectifs à atteindre pour surmonter les facteurs toujours présents et caractéristiques de notre situation post-coloniale. Luttes contre les retards accumulés durant la période coloniale. Campagnes constantes pour montrer l’importance du facteur démographique (1 million d’habitants en 2025). Luttes pour l’ouverture de La Réunion sur son environnement géographique. Lutte pour une intégration équitable de La Réunion dans l’Union Européenne (RUP, notion de frontière active, etc.). Lutte pour la prise en compte des changements climatiques.
Tout au long de ses 72 ans, "Témoignages" a ainsi toujours lié luttes immédiates et vision d’avenir, batailles locales et prise en compte du contexte général, régional et mondial.

Cette lutte permanente sur tous les fronts a mis en cause des intérêts puissants. Cela a valu, au journal et à ses animateurs, une répression permanente. Tous les directeurs de "Témoignages", Raymond Vergès, Alice Pévérelly, Bruny Payet, Virginius, Paul Vergès, etc., tous sans exception, ont été lourdement condamnés.

Si "Témoignages" a réussi à surmonter tant d’épreuves c’est grâce à des animateurs de la trempe du professeur Henri Lapierre, Daniel Lallemand, etc. Grâce également au dévouement des militants qui ont assuré la diffusion et le recouvrement des abonnements. Grâce enfin et surtout au soutien de ses lecteurs.

Dès le départ et pendant un demi siècle, "Témoignages" a soutenu l’idée que le moyen essentiel de la lutte et du succès était le Rassemblement le plus large possible des Réunionnaises et des Réunionnais.
Rassemblement pour la transformation de La Réunion en département. Rassemblement pour l’égalité sociale. Rassemblement pour la cause des planteurs. Et, sur le plan politique, rassemblement pour le CRADS de 1945 et l’Alliance de 2004.
En cela "Témoignages" a, dans l’esprit de ses fondateurs, témoigné chaque jour. Ce journal a été, est toujours et se veut demain encore, la conscience et le porte-parole de chaque Réunionnais victime d’injustice comme de l’ensemble des Réunionnais luttant inlassablement pour le respect de leur dignité, de leur identité et la revendication de leur responsabilité.

Rares, très rares sont les vies individuelles aussi riches d’enseignements que l’a été la vie de "Témoignages" 72 années durant. En cela, il a tenté et réussi souvent d’être, selon le mot de Laurent Vergès, "une parole réunionnaise au Monde".
Fidèle à son passé, "Témoignages" continue donc tout en essayant d’innover en s’adaptant aux changements d’une société qu’il a tant et profondément contribué à faire évoluer.

"Témoignages"

[1Comité Républicain d’Action Démocratique et Sociale


Kanalreunion.com