La Réunion dans "Témoignages"

Une pauvreté massive

Trois Réunionnais sur cinq

Manuel Marchal / 22 septembre 2007

Un décompte de la Préfecture fait état de l’indigence de la population réunionnaise. 32 ans après l’abolition du statut colonial, des pas importants ont été accomplis sur le plan sanitaire, éducatif et social. Mais la pauvreté reste un phénomène de masse, tout comme le chômage.

Cette situation a des conséquences sur le fonctionnement de la démocratie, note "Témoignages". « Qu’on imagine un peu le fonctionnement de la démocratie en France si d’une part plus de trente et un millions de Français étaient assujettis à l’assistance publique et se trouvaient être l’objet des mêmes pressions, du même chantage à la misère qu’ici ? Et si d’autre part, à ces trente et un millions d’assistés, s’ajoutaient une bonne dizaine de millions d’autres Français devant leurs avantages au pouvoir et qui seraient eux aussi, mais d’une autre manière, l’objet de pressions. Après cela, on pourra toujours parler de « démocratie avancée », de libertés, etc.. etc ».
Près de trente ans après, la pauvreté est toujours un des principaux défis : près de la moitié de la population à La Réunion est tellement pauvre qu’elle a droit à la couverture maladie universelle.

M.M.

PDF - 496.4 ko